DÉCOUVERTE : SES PHOTOS RÉHABILITENT LES AFRICAINS DANS L’HISTOIRE

news-details
OUMAR VICTOR DIOP

Né en 1980 à Dakar au Sénégal, Omar ne se destine pas d’emblée à la photo. Après des études à l’Ecole supérieure de commerce de Paris, il obtient un master en finance. En 2011, alors qu’il travaille encore dans la finance, il poste des photos et fait sensation en détournant les biens de consommation et les déchets pour en faire des costumes et des "looks" pour ses modèles et s’interroger sur les notions de beauté et d’élégance.

Intitulée Futur du Beau, cette première exposition à Bamako, en 2011, intrigue et séduit les agences. Son travail sera d’ailleurs exposé dans la foulée à Arles. Avec dix ans d’avance, Omar est touché par la crise de la quarantaine et à 30 ans, il plaque tout pour se consacrer à son dernier coup de foudre : la photographie.

Deux ans plus tard, son travail se focalise sur l’Afrique, sur les Africains et sur la place de ses concitoyens dans l’histoire. Les clichés de l’expo "Vanités" en 2013 s’inspirent des grands photographes africains historiques pour brosser le portrait d’une nouvelle génération d’Africains, ambitieuse, moderne et urbaine.

Avec Diaspora en 2014, l’artiste s’engage politiquement en rendant hommage aux grands hommes noirs qui ont marqué l’histoire. Il les incarne lui-même à travers une série d’autoportraits inspirés des toiles des grands maîtres européens du XVe au XIXe siècles, dans des mises en scène où il introduit un objet anachronique comme une ballon de football. Cette série marque une étape cruciale dans la carrière d’Omar Diop puisqu’elle lui permet d’acquérir une reconnaissance internationale.

En 2017, il marque son soutien à la protestation des noirs dans le monde à travers des épisodes qui ont marqué l’histoire en Haïti ou aux Etats-Unis. La série Liberty est la manifestation de l’engagement d’Omar Diop pour le peuple africain, pour se souvenir de cette quête éperdue de liberté si souvent piétinée et bafouée.

Son exposition "Game of Style" est visible jusqu’au 31 décembre à la Vallée Village à Marne-la-Vallée (en France).

Vous pouvez réagir à cet article