DEMANDE DE SUPPRESSION DU PARRAINAGE : ABDOUL MBAYE EXULTE

news-details
POLITIQUE

Le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT, opposition), Abdoul Mbaye, exulte. "Le droit a prévalu", a-t-il réagi. Ce, après que la Cour de Justice de la CEDEAO a demandé à l’Etat du Sénégal, la suppression du parrainage. L’opposant et ex-premier ministre ne manque pas d’adresser ses "félicitations" à Me Abdoulaye Tine, "choisi nous représenter dans cette action", rappelle-t-il.

La décision, tombée ce mercredi, 28 avril, fait suite à un recours introduit l’année dernière par l’Union sociale libérale (USL) de l’avocat Abdoulaye Tine.

À ce propos, ce dernier s’expliquait en ces termes : “Ce qu’on a demandé à la Cour, c’est très simple. C’est de constater que la loi du parrainage était une loi d’éviction qui violait les droits civils et politiques des sénégalais et des formations politiques sénégalaises qui étaient en lice pour l’élection présidentielle de 2019. Et qu’il fallait constater que c’était une loi imprécise qui ne répondait pas aux garanties de sécurité juridique. Et en tant que telle, il faut que la Cour constate l’illégalité de cette loi".

La Cour sous-régionale estime que cette loi porte atteinte au principe de la libre participation aux élections.

Vous pouvez réagir à cet article