DÉMARRAGE DU DOUBLE SCRUTIN SOUS HAUTE TENSION

news-details
GUINÉE

Près de 5 millions de Guinéens sont appelés aux urnes ce dimanche 22 mars pour un double scrutin rassemblant les législatives et un référendum constitutionnel très contesté. Les bureaux de vote sont ouverts. Le scrutin est maintenu par les autorités étatiques mais contesté par la société civile et l’opposition qui a appelé au boycott.

Selon des informations de Emedia, de petits incidents ont été notés dans certaines villes, en jour du scrutin, tout comme hier, samedi, où la journée a été marquée par des violences, à Conakry et dans d’autres villes du pays.

Faut-il craindre le pire ? A Kaloum, en tout cas, il n’y a pas de problème. C’est dans cette localité où vote le président Alpha Condé.

Ce vote survient donc dans un contexte de tensions et de violences qui dure depuis six mois. Opposition et société civile pensent que le président sortant, Alpha Condé, tentera de briguer un troisième mandat en fin d’année, si la nouvelle Constitution est adoptée. Résultat : ce double scrutin est boycotté et contesté par une frange de la classe politique.

Vous pouvez réagir à cet article