DÉMISSION D’ALIOU SALL DE LA CDC : « EN RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL, ON NE JURE PAS SUR LE CORAN »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Le député du groupe parlementaire de l’opposition, « Liberté et démocratie », composé du Parti démocratique (PDS) et ses alliés, Mamadou Lamine Diallo minimise la démission d’Aliou Sall de la direction de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Invité du ’’Jury du dimanche’’ de Mamoudou Ibra Kane, ce 30 juin, il récuse même la manière.

« En République (Sénégal), on ne jure pas sur le Coran », précise-t-il, rappelant que « la question a été débattue aux assises nationales, sur quoi on devrait jurer ? Ou le Coran ou la Bible ? La question n’a pas été tranchée. Pour l’instant, ici, on ne jure pas sur le Coran. A mon avis, le Directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations (CDC) qui jure sur le Coran, c’est inacceptable. Il faut qu’il sache ce que c’est que la République. »

Poursuivant, il souligne que « la démission d’Aliou Sall n’est pas importante. Pourquoi ? Parce qu’il n’aurait jamais dû être là-bas. Son frère a dit qu’il n’allait jamais le nommer par décret. Il l’a nommé par décret à la tête de la CDC. Pour moi, c’est un non événement. S’il démissionne de la mairie de Guédiawaye ou de la tête de l’Association des maires du Sénégal (AMS), là, ce serait un acte important. Et il doit le faire. »

Par ailleurs, le membre du collectif citoyen ’’Aar Li Nu Bokk’’ se démarque de la position de l’Imam Kanté qui a claqué la porte du mouvement. « Je le respecte, réagit-il. Il me fait prier à la Mosquée du Point E. C’est mon Imam. Moi, je ne peux rien dire sur mes Imams. Je crois qu’il a dit que lui, la façon dont ’’Aar Li Nu Bokk’’ fonctionnait ne lui convenait pas. (Mais), je ne suis pas d’accord avec lui, même si c’est mon Imam. »

Vous pouvez réagir à cet article