« DÉMISSION DU DIRECTEUR DES BOURSES : C’EST L’ÉTAT QUI N’A PAS PRIS SES RESPONSABILITÉS »

news-details
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Lansana Konaté, a claqué la porte, en présentant sa démission pour convenance personnelle hier, jeudi, 19 décembre. Le désormais ex Directeur des bourses semblait être à bout à cause de la tension occasionnée par la gestion d’un dossier sensible, les bourses des étudiants, dont les mouvements d’humeur dépendaient grandement de leur paiement ou non.

Dans sa lettre de démission, Konaté détaille sa galère et explique qu’il est inconcevable, par exemple, de lui demander « chaque année, d’acheter la paix sociale par des paiements indus... » Indus, comme celui destiné aux étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, au cours d’une année invalidée.

Et pour couronner le tout, dénonce-t-il, sa direction gérait une enveloppe annuelle de 70 milliards F CFA destinés aux étudiants sénégalais établis ici et ailleurs, mais n’avait même pas de téléphone, indique-t-il, pour montrer le dénuement dans lequel la Direction des Bourses se trouve, tout en étant obligée de gérer des humeurs. « Tout repose sur moi, se serait-il plaint auprès de ses proches. On m’insulte partout alors que c’est l’Etat qui n’a pas pris ses responsabilités ».

Lansana Konaté aurait annoncé la décision de sa démission à son entourage depuis quelques jours, mais les tentatives de l’en dissuader sont restées vaines, selon nos confrères de L’AS. Sa démission intervient dans un contexte assez tendu avec les université, notamment l’UCAD et l’UGB, en ébullition pour les sempiternelles questions de retard de paiement des bourses.

Vous pouvez réagir à cet article