DÉPART DE LA DIRECTRICE DU CAP MANUEL : L’ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE S’EXPLIQUE

news-details
JUSTICE

Khadidiatou Ndiouck Faye n’a pas été limogée. Dans un communiqué parvenu à emedia, l’administration pénitentiaire explique les raisons de son affection.

Selon plusieurs média, la directrice de la Maison d’arrêt du Cap Manuel a fait les frais de la sortie de l’activiste Guy Marius Sagna, qui a séjourné récemment à la prison. « L’affectation de la Directrice de la Maison d’arrêt et de correction du Cap Manuel en date du 12 mars 2020 n’a rien à voir avec les raisons évoquées dans la presse », informe la note. Laquelle précise : « Cette mutation intervient en même temps que celle des directeurs (Thiès, Diourbel, Mbour, Dagana et Podor). Il s’agit bien d’un mouvement général concernant les directeurs après celui des Inspecteurs en date du 24 février 2021. »

Selon des informations parues dans plusieurs média, l’éviction de Khadidiatou Ndiouck Faye fait suite à la sortie de Guy Marius Sagna dénonçant les mauvaises conditions de détention dans la prison. L’activiste élargi de prison mercredi s’était attaqué à la gestion opaque du régisseur du système des cantines, des surfacturations sur les marchandises et du prix exorbitant du téléphone.

Toutefois, des sources qui se sont confiées à emedia, explique qu’un malaise s’était installée entre l’administration pénitentiaire et la Directrice de la Maison d’arrêt du Cap Manuel. Celle-ci avait outrepassé la hiérarchie pour répondre aux accusations de Guy Marius Sagna. Une sortie très peu appréciée par la Direction.

Vous pouvez réagir à cet article