image

DES AUXILIAIRES DE POLICE HAUSSENT LE TON

image

Après les agents pénitentiaires qui ont dernièrement observé une grève de 72h, ce sont les auxiliaires de police qui prennent le relais. Même s’ils sont soumis à un devoir de réserve et à une interdiction de grève, ceux de Thiès et Dakar ont observé un mouvement d’humeur hier. Il s’agit des auxiliaires de police de la 6e et 7e génération. L’élément déclencheur a été l’augmentation des salaires des différents corps et grades. Et Frapp-France dégage s’en est mêlé hier. Ces nouveaux ne perçoivent, en effet, que 90 000 FCFA par mois. Un communiqué de Guy Marius Sagna et Cie indique que « ceux de la 6e et 7e génération, appelés AP6 et AP7 », ont protesté hier et réclamé leur alignement sur le mois.

A travers cette grève, « ces forces de l’ordre réclament l’augmentation de leur salaire, une prime de risque, une meilleure qualité des repas qui leur sont servis, une prise en charge sanitaire, mais aussi de meilleures conditions de logement », affirme le mouvement activiste. Le communiqué de Frapp-France dégage rappelle, qu’il n’y a pas longtemps, « les agents pénitentiaires avaient observé une grève de 72 heures pour la même raison. Les agents des Eaux et forêts et parcs nationaux préparent aussi une grève. Et à cela s’ajoute, la grève des enseignants qui ont boycotté les épreuves physiques du baccalauréat cette année ».

Ndèye Anna NDIAYE

4 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article