image

DES LIONS DOPÉS PAR UN INCROYABLE RECORD À L’ASSAUT D’ÉTALONS SANS COMPLEXE

image

Après avoir causé du fil à retordre à l’Algérie lors du deuxième tour des qualifications de la Coupe du monde, les Etalons du Burkina Faso avancent sans complexe à l’assaut des Lions indomptables qui eux également ont dissipé les doutes sur leur niveau en éliminant la Côte d’Ivoire malgré une tendance en leur défaveur. Ce sont donc deux formations dans la peau d’un outsider redoutable qui se feront face ce dimanche, sur la pelouse du stade Olembé de Yaoundé.

Le sélectionneur du Burkina Faso, Kamou Malo peut compter sur un groupe très homogène malgré les absences de certains grands noms comme Bryan Dabo et Alain Traoré. Premier de sa poule de qualification à la CAN devant le Malawi, l’Ouganda et le Soudan du Sud, les Etalons galopent masqués mais ambitieux. Portée par Issouffou Dayo, Hervé Koffi ou encore l’expérimenté Bertrand Traoré, l’équipe ouest-africaine espère arriver avec la forme affichée lors de ses deux précédents chocs contre le champion d’Afrique en titre, l’Algérie (deux nuls 1-1 à Ouagadougou et 2-2 à Blida).

Pour le pays hôte, la dynamique est encore plus positive. Après avoir écarté les Eléphants lors de la dernière journée des qualifications de la Coupe du monde en étant en position de faiblesse à cause d’une défaite à l’aller, les Lions indomptables sont ragaillardis par plusieurs facteurs, notamment la tenue du pari d’organiser la CAN malgré les difficultés. Cinq fois vainqueur de la CAN, le Cameroun a pourtant toujours remporté le trophée loin de ses bases. Son dernier sacre remonte à 2017, en terre gabonaise. Beaucoup d’eau aura coulé sous le pont, mais les Camerounais adorent renverser les montagnes du football africain. A l’aube d’aborder la 33e édition de la CAN, deux impressionnants records d’invincibilité à domicile sont posés sur la table : la dernière défaite à domicile, toute compétitions confondues, date du mois d’octobre 1998, et la dernière défaite au mythique stade Mfandena Amadou Ahidjo, remonte à 1989 ! C’était le siècle dernier. Hallucinant, non ? Les adversaires pourront toujours se consoler du fait que les Indomptables joueront cette fois-ci au stade flambant neuf d’Olembé. Là, tous partent sur la même ligne de départ.

Babacar Ndaw FAYE
envoyé spécial au Cameroun

9 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article