DES MILLIARDS ENVOLÉS : L’ASECNA POINTE UNE CRISE COMPTABLE

news-details
MISE AU POINT DE L’ASECNA

Au mois de juin dernier, le magazine Jeune-Afrique, révélait, dans ses colonnes, des soupçons de fraude à l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Dans l’enquête, Jeune Afrique parlait « de milliards envolés à l’Asecna ». Les dirigeants de l’agence éponyme ont, ce vendredi, fait face à la presse pour apporter des précisions sur cette information qui a fait le tour du monde.

L’Asecna a battu en brèche l’information livrée par Jeune-Afrique avant de reconnaitre qu’en 2012, le renouvellement de l’outil de gestion comptable a causé des dysfonctionnements. « Quand vous changez votre système informatique, il vaut mieux réviser toutes les procédures plutôt que de les décalquer telles qu’elles et d’essayer de les mettre dans le nouveau système. On ne l’a pas fait et, le résultat est qu’en 2013, il n’y a pas eu de comptes », a d’emblée reconnu le président du Conseil d’administration de l’ASECNA Jean François Desmazier. Avant d’ajouter : « On n’a pas su faire marcher le nouveau système. Donc, ils ont fait une comptabilité manuelle. Cela ne valait rien. Il fallait tout reprendre. Le problème est dans cette séquence de temps. On a eu des problèmes de comptabilité. Mais, ces problèmes comptables ne veulent pas dire qu’il y a eu fraude ».

Vous pouvez réagir à cet article