image

DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PLAIDENT POUR UN OBSERVATOIRE DE VEILLE

image

Le secteur de la santé a été secoué ces derniers jours. L’indignation collective suscitée par le décès de Astou Sokhna, qui accouchait à l’hôpital régionale de Louga, a remis au goût du jour les efforts consentis avec les fonds alloués par l’État et ses partenaires dans le secteur de la santé. La Covid-19 est une parfaite illustration avec un budget de 1000 milliards de F CFA qui avaient été dégagé pour la gestion de cette pandémie.

Pour rappel, 5% du budget national sont alloués à la santé même si la norme de l’OMS est de 15%. En réunion de partage et d’échange sur la transparence et la recevabilité dans les ressources Covid-19 et le secteur de la santé au Sénégal, ce 14 avril 2022, au siège de Enda, des acteurs de la société civile et les médias présents ont proposé la mise en place d’un Observatoire sur la transparence et la recevabilité dans le secteur de la santé au Sénégal. Cet observatoire sur la transparence et la recevabilité va permettre de veiller sur la gestion et l’utilisation des fonds publics alloués au secteur de la santé. Ledit organe aura son encrage institutionnel au sein de la société civile.

Pour la mise en place de cet observatoire, les travaux préparatoires seront confiés à un comité consultatif qui se chargera de recenser les OSC qui travaillent dans le secteur de la santé, identifier toutes les parties prenantes, définir les missions, attributions, rôles et responsabilités de l’observatoire. Cet observatoire aura également un statut.

Cette initiative est de Lead Afrique Francophone (Laf) qui a organisé en partenariat avec l’Ong budgit cette réunion de partage et d’échange qui est à l’origine de la création de l’observatoire.

Babacar FALL

15 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article