DÉSACCORDS AU SOMMET AUTOUR DE L’UTILISATION DU COVID ORGANICS AU SÉNÉGAL

news-details
CORONAVIRUS

Il n’y a pas encore de feu vert, dans la lutte contre le Covid-19 au Sénégal, pour l’utilisation du Covid Organics, du nom de cette boisson à base d’artemisia, venue de Madagascar. Selon nos informations, le comité éthique et scientifique du ministère de la Santé et de l’Action sociale ne l’a pas encore validé pour la bonne et simple raison que la composition du Covid organics malgache n’est pas encore connue.

D’ailleurs, la façon dont la réunion s’est tenue à la Direction de la Pharmacie et des Médicaments a fait grincer des dents au sein du ministère de tutelle. Selon des sources, à la base, c’était une rencontre entre experts pour se pencher sur les médicaments qui s’est finalement transformée en projet scientifique autour du Covid Organics.

Un projet dans lequel certains médecins spécialistes reprochent à l’équipe coachée par Daouda Ndiaye d’avoir mentionné des noms sans avoir, au préalable, recueilli l’autorisation des concernés. La réunion des experts a eu lieu sans les spécialistes, notamment les cliniciens, dont la présence est jugée indispensable à cette étape de la procédure.

Dans les couloirs du ministère de la Santé, c’est l’incompréhension face à certaines attitudes. C’est pourquoi, déjà, d’aucuns estiment que c’est mal parti pour la validation du projet malgache.

Joint au téléphone, le professeur Daouda Ndiaye souligne que son équipe a transmis le protocole au comité scientifique, qui a à charge de de valider ou non les essais cliniques.

Invité de la Matinale d’Emedia en début de semaine, le professeur Moussa Seydi, Chef du Service des Maladies infectieuses de l’hôpital Fann et coordonnateur des opérations de traitement du coronavirus écartait l’idée de l’utilisation de l’artemisia dans son protocole, estimant qu’il y a des préalables qui ne sont pas encore acquis.

Vous pouvez réagir à cet article