DÉTHIÉ FALL ANNONCE SON PARTI POLITIQUE ET SOLDE SES COMPTES AVEC IDY

news-details
POITIQUE

C’est maintenant officiel ! Déthié Fall, démis de ses fonctions de vice-président du Parti Rewmi, a créé son parti politique qui vient s’ajouter à la kyrielle de formations politiques existant dans le pays. Il s’agit du Parti républicain pour le progrès /Disso Ak Askan Wi. Déthié Fall a fait l’annonce, ce dimanche. Ce parti sera implanté dans les prochains jours dans toutes les communes du pays et partout dans la diaspora. Son premier congrès se tiendra au mois de décembre 2021.

Face à la presse, Déthié Fall, soutenu par les leaders de l’opposition est revenu sur sa déclaration tenue à l’Assemblée nationale où il disait que la vision du président de la République Macky Sall devait quitter Diamniadio pour rejoindre la vallée du fleuve Sénégal. Ce, afin de régler la question du chômage et celle de la souveraineté alimentaire.


« La dignité n’a pas de prix »

Selon lui, cette position de vérité et de principe lui a valu sa destitution « offensante et injustifiée » de sa fonction de vice-président du Rewmi. « Cette offense a soulevé l’indignation de tous les sénégalais de tous. Mais, je vous rassure que je l’ai accueilli avec une totale indifférence et avec un sentiment de devoir accompli même si cette sanction venait de Idrissa Seck avec qui j’ai cheminé pendant 16 ans », a déclaré Déthié Fall qui, comme pour régler ses comptes avec son ancien mentor indique que « La dignité n’a pas de prix ». A son avis, les hommes politiques doivent toujours prendre de la hauteur et s’oublier devant les privilèges.


Depuis 2017, l’intégralité de mon salaire de député a toujours été versé aux populations

Le nouveau chef de parti a indiqué que certains le connaissent, d’autres non. Pour prouver qu’il est un homme politique désintéressé, déterminé à servir le pays, il révèle que depuis qu’il a été à l’Assemblée nationale, son salaire était remis à ceux qui en avaient besoin. « L’intégralité de mon salaire a toujours été versé aux populations qui en ont besoin. Je n’ai jamais profité d’un seul litre de la carte carburant dont je ne dispose même pas. L’intégralité de cette dotation est allouée aux populations. Récemment, j’ai été appelé à plusieurs reprises pour prendre un terrain de 250 mètres carrés destiné aux députés, je ne l’ai pas pris », a révélé Déthié Fall non sans indiquer que tout cela peut être vérifié.

« Rien ne vaut le reniement de ses convictions politiques »

A son avis, sa seule présence à l’Assemblée nationale se justifie par le devoir de défense qu’il a par rapport aux intérêts des populations. « Je puis vous dire que rien ne vaut mon engagement à vos côtés et la défense de vos préoccupations. Rien ne vaut le reniement de ses convictions politiques : ni un poste de député, ni un poste de ministre encore moins un poste de président de la République. A choisir entre vous et les privilèges politiques, je vous choisirai toujours. Nous avons décidé de vous perpétuer le sens de cet engagement », soutient-il.

Dans son discours, Déthié Fall a plaidé pour une justice équitable. Ainsi, il demande l’arrêt de la persécution des opposants et la réhabilitation des candidats « injustement écartés » en l’occurrence Khalifa Sall et Karim Wade. Lesquels ont été condamnés par la justice.

Vous pouvez réagir à cet article