image

DETHIE FALL ENCOURT UN AN DONT 6 MOIS FERME

image

Le substitut du procureur vient de terminer ses réquisitions dans l’affaire Déthié Fall et Cie arrêtés lors de la manifestation du 17 juin. Le maître des poursuites n’a pas été clément avec le mandataire de la coalition Yewwi Askan Wi, Déthié Fall. Selon lui, ce dernier a fait appel à l’insurrection malgré l’interdiction de l’autorité. « C’est un procès qui est très inédit à tout point de vue. C’est inédit par la nature des infractions qui sont commises contre la chose publique. Donc, il ne peut pas y avoir de compromis ni de tergiversations. On doit appliquer la rigueur pour sauver la chose publique », a-t-il soutenu au début de son réquisitoire.

Parlant du parlementaire, Déthié Fall, le maître des poursuites a indiqué qu’il a appelé pour maintenir la manifestation malgré son interdiction. « Quand je l’ai écouté à la barre, je vous demande d’imputer à Déthié Fall d’avoir participé à une manifestation interdite et d’avoir provoqué un attroupement. Il est coupable de tous les délits pour lesquels il comparaît à la barre. Avec un ton martial, il a mobilisé ses troupes pour maintenir la manifestation. Il a utilisé son intelligence pour amener les jeunes à affronter les policiers. Tout le monde avait peur. Si les institutions sont sabotées et la loi est méprisée on tend vers l’anarchisme. C’est un député et on ne peut pas accepter qu’il soit à la tête d’un mouvement insurrectionnel », a dit le parquetier qui, demande au tribunal de le déclarer coupable des faits qui lui sont reprochés. Et pour la peine, poursuit-il, de le condamner à un an dont six mois de prison ferme. « Cette peine est justifiée parce qu’il n y’a aucun regret. Il n y’a aucun repenti. C’est un homme qui a décidé de braver les institutions et les lois de ce pays. Donc, on doit appliquer la loi dans toute sa rigueur », a encore dit le procureur.

Concernant Mame Diarra Fam, le substitut du procureur estime qu’elle ne pouvait pas ignorer qu’il y’avait une manifestation ce jour-là. « Donc, le délit est constitué à son égard et je demande aussi de la déclarer coupable. Ainsi que tout le reste du groupe. Ils nous ont empêché à un certain moment de vivre. Mais, nous ne sommes pas là pour condamner à tout prix. Nous sommes là pour dire le droit. C’est pourquoi je vous demande de les condamner à six mois de prison ferme », a-t-il déclaré.

Quant à Abdoul Mbathie Ndiaye, il risque de passer un an de sa vie derrière les barreaux. La raison ? Il a été retrouvé par dévers lui lors de son arrestation des armes blanches comme un nunchaku. Compte tenu de la dangerosité des armes qu’il avait, le maître des poursuites a requis à son encontre un an de prison ferme. Les avocats de la défense ont présentement la parole pour leurs plaidoiries. A suivre…

Cheikh Moussa SARR

27 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article