DETTE DE 247 MILLIARDS DE L’ÉTAT À LA SENELEC : VERS LE RETOUR DES DÉLESTAGES

news-details
SOCIETE

« On va vers des délestages ». La menace est brandie par le Secrétaire général du Syndicat unique des travailleurs de l’électricité (SUTELEC), Habib Aïdara. D’ailleurs, signale ce dernier, interrogé par L’AS, « on a déjà commencé à délester légèrement. Mais si l’Etat ne fait rien, dès la semaine prochaine, on va procéder à des délestages ». Poursuivant, le syndicaliste renseigne que « l’Etat doit une dette d’environ 247 milliards F CFA à la SENELEC, plongeant cette boite dans une « situation catastrophique ». Car « peinant à s’approvisionner en fuel. » En plus de cela, la SENELEC, signale le journal, « doit 50 milliards F CFA à la Société africaine de raffinage » (SAR), qui fournit du fuel aux producteurs indépendants de l’électricité.

Selon Aïdara, l’ardoise des 247 milliards provient de « l’absence de versement (30 milliards) par l’Etat de la subvention liée à la réduction du prix de l’électricité de 10%. (Aussi), pour la stabilité du prix du fuel, la SENELE attend toujours de l’Etat, le versement des 120 milliards F CFA. A cela, s’ajoutent les factures des établissements publiques d’autonomie financière, l’administration centrale et l’éclairage public ».

Face à cette situation, la SUTELEC a convoqué une réunion du secrétariat ce samedi, 3 août, pour un plan d’actions.

Vous pouvez réagir à cet article