image

DIAS, SONKO ET GAKOU LIBÉRÉS

image

Les trois opposants, membres de Yewwi Askan Wi, Ousmane Sonko, Barthélémy Dias et Malick Gackou, ont été libérés.

Alliés au sein d’une même coalition dans la perspective des élections locales du 23 janvier 2022, Barthélémy Dias, Ousmane Sonko et Malick Gakou avaient été arrêtés, ce mercredi 10 novembre, et conduits au camp Abdou-Diassé.

Alors que, depuis plusieurs jours, Barthélémy Dias et ses alliés appelaient à la mobilisation, le candidat à la mairie de Dakar ne s’est pas présenté à l’audience à laquelle il était convoqué et qui s’est tenue vers 9h30 du matin. Au bout d’une dizaine de minutes, l’affaire a donc été renvoyée au 1er décembre par le juge.

Condamné en 2017 à deux ans de prison dont six mois ferme pour « coups mortels » après la mort d’un jeune homme lors de l’attaque de sa mairie de Mermoz-Sacré-Cœur en décembre 2011, Barthélémy Dias avait fait appel de la décision puisqu’il a déjà purgé six mois de prison. L’affaire a été plusieurs fois renvoyée depuis.

AN

10 novembre 2021