DIASS : DES JEUNES SOCIALISTES RÉCLAMENT LA RESTITUTION DE TERRES TITREÉES PAR L’ÉTAT

news-details
FONCIER

À Diass, des jeunes du Parti socialiste (PS), ont fait face à la presse, ce samedi matin, 6 février, demandant la restitution des terres immatriculées au nom de l’État du Sénégal, dans la zone. A en croire Mbaye Seck, un des responsables, et ses camarades, il n’y a presque plus d’espace dans leur commune.

"L’espace qui a été titré par l’État, aujourd’hui, on nous parle de huit mille hectares du côté de l’AIBD, et de trois mille hectares du côté du pôle urbain Daga Kholpa. (Egalement) de 118 hectares pour la zone économique et sociale intégrée n°1, et le n°2, 10 mille hectares. Donc, toutes ces terres sont dans la commune de Diass."

Seck et Compagnie appellent le chef de l’État, Macky Sall, à revoir le décret portant immatriculation des terres de l’État à Diass, tout en s’érigeant en bouclier pour défendre leur maire, Cheikh Tidiane Diouf, et soutenant qu’il n’est pas mêlé dans ces affaires foncières. "Parce que ce n’est pas une question nouvelle (mais) c’est une situation qui se pose depuis longtemps. Il y a des décrets de 2002 et de 2010, qui nous condamnent", expliquent-ils.

Vous pouvez réagir à cet article