DIDIER AWADI : « POUR L’HISTOIRE ET SA CONSCIENCE, COMPAORÉ DEVRAIT RÉPONDRE À LA JUSTICE »

news-details
ASSASSINAT DE SANKARÉ

L’ancien président du Burkina Faso, Blaise Comparé sera jugé pour l’assassinat de son prédécesseur, Thomas Sankara, lors du coup d’Etat de 1987 qui l’a porté au pouvoir. Le dossier a été renvoyé devant le tribunal militaire de Ouagadougou après la confirmation des charges contre les principaux accusés, dont Blaise Compaoré. Une décision très appréciée par le rappeur et non moins panafricaniste, Didier Awadi. Ce dernier, joint au téléphone, indique que les gens, épris de justice, attendaient l’évolution de ce dossier avec impatience. « C’est un pas important. Depuis son assassinat, il n’y avait jamais eu de justice au Burkina Faso. Beaucoup d’associations, de militants panafricains ont porté ce combat. Aujourd’hui que le dossier a été renvoyé devant le tribunal, nous sommes contents », a déclaré Didier Awadi.

Blaise Compaoré, ancien président burkinabé est exilé depuis 2016 en Côte d’Ivoire, où il a obtenu la nationalité. Donc, il ne pourra pas être extradé afin qu’il puisse prendre part au procès. Mais, pour le rappeur, il doit comparaître devant le prétoire de la juridiction de jugement. « Qu’il ait la double nationalité importe peu. Pour que nous soyons satisfaits, il faudrait que Blaise Compaoré soit là et qu’il réponde des actes qui lui sont reprochés devant le peuple Burkinabé et devant l’histoire. Pour l’histoire et pour sa conscience, il devrait venir répondre au nom de Thomas Sankara qu’il considérait comme son frère ».

Vous pouvez réagir à cet article