image

DIOUF SARR DÉPÊCHE TROIS MISSIONS À LOUGA

image

L’affaire occupe l’actualité. Astou Sokhna, arrivée au terme de sa grossesse, avait été admise à la maternité de l’hôpital Amadou-Sakhir-Mbaye de Louga, le 31 mars dernier. Elle y décède en couches plusieurs heures après son arrivée.
Au moment où la direction de l’hôpital se disculpe, le ministère de la Santé dépêche trois missions.

« Suite au décès de madame Astou Sokhna Kane survenu à la maternité du centre hospitalier régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga, le ministère de la Santé et de l’Action sociale, aussitôt informé, a envoyé trois missions distinctes sur les lieux », informe un communiqué des services du ministre de tutelle, Abdoulaye Diouf Sarr.

La première mission est une mission d’inspection conduite par l’Inspecteur interne dudit ministère. La deuxième, composée de la Direction de la santé, de la mère et de l’enfant, de la Direction des établissements publics de Santé et de la Chaire de gynécologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, est chargée de faire l’audit technique du décès de la patiente.

La troisième, conduite par la Directrice générale de l’Action sociale, s’est rendue à Louga pour apporter à la famille de la défunte l’accompagnement psychologique nécessaire. « L’objectif, au-delà de connaître les circonstances du décès, est de situer toutes les responsabilités et de prendre les mesures appropriées », poursuit le document.

Dans son message de condoléances, le Chef de l’État, Macky Sall, a annoncé avoir « instruit les autorités compétentes de faire toute la lumière sur les causes du décès afin de situer toutes les responsabilités. » « Aucun manquement ne sera toléré », a-t-il garanti.

Dié BA

12 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article