image

DIOUF SARR ET BAMBA FALL RECADRENT BARTHÉLÉMY DIAS

image

Les élus de Benno bokk yaakaar de la commune de Dakar ont dénoncé, hier, à leur tour les recrutements de Barthélémy Dias. Abdoulaye Diouf Sarr, Bamba Fall, qui a rejoint le pouvoir, estiment que la maire de Dakar doit respecter l’organigramme des collectivités locales.

Au moment où Barthélémy Dias répondait au président de la République, les élus de la coalition Benno bokk yaakaar de la commune de Dakar étaient aussi face à la presse. Abdoulaye Diouf Sarr et Bamba Fall, qui a récemment rejoint le camp présidentiel, ont recadré le maire de Dakar. Sur les recrutements de l’activiste Guy Marius Sagna et de l’ex-capitaine de la Gendarmerie, Seydina Oumar Touré, le candidat malheureux à la Ville de Dakar a rappelé que « les collectivités locales sont des démembrements de l’Etat. Et, de ce point de vue, la ville de Dakar n’est pas une collectivité ou une institution indépendante ».

Diouf Sarr d’ajouter : « Nous avons constaté depuis un certain temps que le maire de Dakar, a pris l’option de ne pas respecter les lois et règlements du pays. Il adopte une posture en déphasage avec la loi et les règlements. Il est important, sinon urgent, d’interpeller l’Etat, notamment le ministère en charge des Collectivités territoriales, mais aussi l’Administration territoriale pour que le contrôle de la légalité s’effectue. Ce, afin que la ville de Dakar, qui doit être un instrument de développement de notre collectivité territoriale, ne soit pas utilisée comme un instrument de combat ».

Bamba Fall : « Pourquoi Barth’ s’est senti visé ? »
Le maire de la Médina Bamba Fall, qui s’exprimait au nom des maires de la coalition de Bby, a, pour sa part, indiqué que « les maires sont des fonctionnaires de l’Etat, ce qui les oblige à se conformer aux dispositions, lois et règlements de l’Etat ». S’improvisant avocat de Macky Sall, l’ancien camarade de parti de Barthélémy Dias dans le Ps et Taxawu Sénégal, qui a rallié le camp présidentiel après les Locales, n’a pas manqué d’avertir les détracteurs du Président. « Désormais, quiconque attaque Macky aura affaire à nous. Macky n’a cité le nom de personne mais il a été très clair. Il n’a fait que rappeler qu’un maire est soumis aux exigences de la loi et du règlement sinon il est révoqué. Pourquoi donc Barthélémy Dias s’est senti visé ? » s’est-il demandé.

Le maire de la Médina souligne que « nos institutions ne peuvent pas servir d’instrument politique pour s’opposer ou comploter contre l’Etat ». Il a par ailleurs cité le décret portant organigramme des collectivités territoriale pour dire qu’« on ne peut pas de se doter de chargés de missions a en plus finir ». Abondant dans le même sens, Ibrahima Fall, Président du groupe des élus de la coalition Bby de Dakar a estimé que ce décret 2020-30 du 8 janvier 2020 ne prévoit pas un cabinet pléthorique pour le maire.

Ndèye Anna NDIAYE

6 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article