[DIRECT] - LA MARCHE À LA PLACE DE LA NATION FINIT EN AFFRONTEMENTS AVEC LES FORCES DE L’ORDRE

news-details
MANIFESTATIONS

La Place de la Nation, ex-Obélisque grouille de policiers. Ils s’opposent à la manifestation du mouvement pour la défense de la démocratie (M2D). Ça chauffe déjà sur place, avec des tirs de grenade lacrymogène qui répondent aux jets de pierres d’une foule de manifestants.

Venus en renfort aux éléments déjà positionnés sur la place de la Nation, ex-Obélisque, les gendarmes ont réussi à disperser les manifestants. Une foule de jeunes a ainsi replié vers Colobane.

Les volontaires de la Croix rouge sénégalaise agissent entre les deux camps, transportant des blessés.

Dans ce contexte de crise sanitaire avec la seconde vague de la Covid-19, tout rassemblement est interdit, selon l’état de catastrophe sanitaire en vigueur. Mais les manifestants n’en ont cure.

Un peu plus tôt, la tension était vive. Des tirs de grenades lacrymogènes répondaient aux jets de pierres.

Une série de manifestations a éclaté depuis l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko mercredi dernier.

Sonko, qui a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire ce lundi, avait annoncé sa participation à la marche en question, par le biais du porte-parole de son parti Pastef / Les Patriotes, Me Abdoulaye Tall, qui s’exprimait en début d’après-midi au domicile de l’opposant, à la Cité Keur Gorgui. Sonko va faire une déclaration à 18 heures. 02 heures avant celle du chef de l’État, Macky Sall, annoncée à 20 heures.

Plus d’une dizaine de victimes est dénombrée depuis le début de la série de manifestations, déclenché par l’arrestation de Ousmane Sonko.

À noter également que le chef de l’État, Macky Sall, s’exprimera, à 20 heures, ce soir. Ces derniers jours, plusieurs autorités ont réclamé sa déclaration. Ainsi, Macky Sall a déjà promis à la délégation des représentants des Khalifes généraux qu’il a reçue en audience, de poser des actes vers la décrispation.

Vous pouvez réagir à cet article