[VIDÉO]- PRÉSENTATION DE CONDOLÉANCES CHEZ LES SENGHOR : QUAND WADE RETROUVE NIASSE

news-details
POLITIQUE

Comme annoncé plus tôt dans la journée par Emedia.sn, l’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade (2000-2012) a fait le déplacement pour présenter ses condoléances à la famille de feu Léopold Sédar Senghor, premier président du Sénégal (1960 - 1980), suite à la disparition de la veuve de ce dernier, Colette Senghor, décédée le 18 novembre dernier.

Seules les montagnes ne se retrouvent pas. Cette assertion peut bien être appliquée à ce qui s’est passé, ce mercredi, chez Léopold Sédar Senghor. Moustapha Niasse et Me Abdoulaye Wade se sont rencontrés.

Absent des funérailles qui étaient marquées par la présence de son prédécesseur Abdou Diouf (1980 - 2000) et de son successeur Macky Sall (depuis 2012), Me Wade s’est rendu ce mercredi, en fin d’après-midi, à la résidence "Les Dents de la Mer" située sur la corniche Est de Dakar. Sur place, Wade a été accueilli par des membres de la famille de Senghor, des membres de sa fondation et autres personnalités comme Moustapha Niasse, le président de l’Assemblée nationale, qui était à ses côtés. Une occasion de retrouvailles entre les deux hommes politiques, séparés depuis plusieurs années. En 2000, ils avaient conquis le pouvoir ensemble, Niasse étant le tout premier Premier ministre de Wade après l’alternance. Mais le compagnonnage aura duré moins d’un an (3 avril 2000 - 3 mars 2001). Depuis lors, il est devenu farouche opposant de Wade avant de s’allier avec Macky Sall, pour la deuxième alternance politique du Sénégal.

"COLETTE À L’ORIGINE DE L’ÉCOLE MARIAMA BÂ"

L’ancien président de la République est arrivé sur les lieux vers 18 heures, accompagné d’une forte délégation composée des responsables politiques du Parti démocratique Sénégalais (Pds). Accueilli par le président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse, Wade a pris la parole pour rendre hommage à la défunte. « J’éprouve beaucoup de peines avec la disparition de Collette Senghor. Mes relations avec cette grande dame, aimable et discrète datent de 1951 lorsque j’étais étudiant à Paris et qu’elle était la secrétaire de Senghor qui me recevait souvent à son bureau de l’Assemblée nationale, au palais Bourbon », s’est souvenu Me Abdoulaye Wade.

Pour lui, il n’est donc pas étonnant que Collette Senghor soit connue et appréciée, au-delà des frontières du Sénégal par les étudiants africains de l’époque, devenus, des responsables dans leurs pays. « Sur l’amabilité de Collette Senghor, les Sénégalais apprendront que tous les jeudis à 17h, elle apportait à notre siège, Boulevard Saint Germain à Paris, un goûter que nous partagions avec nos camarades étudiants des autres territoires », se souvient Wade, rappelant les jeunes générations doivent savoir que c’est Collette Senghor qui a eu l’idée de l’école d’excellence de jeunes filles Mariama Ba de Gorée.

Egalement, Wade a fait savoir qu’après le départ de Senghor du pouvoir, ils ont conservé leurs bonnes relations. La famille Senghor, par l’intermédiaire de son porte-parole, François Collin, a remercié Me Abdoulaye Wade pour son déplacement. Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse a abondé dans le même sillage. Il a adressé des mots de remerciements à Abdoulaye Wade pour « la beauté et la grandeur » du geste qu’il a posé. « Je suis sûr que tous les Sénégalais apprécient votre geste. Il faut encourager ces actes qui font la grandeur du Sénégal. Les valeurs de civilisations ignorent les pensées diverses, ignorent également la diversité des options politiques, économiques et sociales. La culture est au-dessus de tout », a déclaré Moustapha Niasse.

Vous pouvez réagir à cet article