DISSOLUTION DE L’ASSEMBLÉE : LE DÉPUTÉ THÉODORE MONTEIL ÉVOQUE UN« COMPLOT » CONTRE NIASSE

news-details
INVITÉ DE LA MATINALE

L’idée de dissoudre l’Assemblée nationale ne trouve pas d’échos favorables chez certains députés de la 13e législature. C’est le cas chez Théodore Monteil. Interrogé dans la matinale de Iradio, Monte juge l’idée de sa collègue, Me Aïssata Tall Sall, impertinente. « La question que je me pose, c’est dans quel intérêt le président de la République devrait-il dissoudre l’Assemblée dans laquelle il dispose d’une majorité confortable », a-t-il laissé entendre. Pour lui, le contexte politique n’est pas comparable à celui de 2000. « Il n’y pas de risque de crise institutionnelle. Nous ne sommes pas dans la même situation qu’en 2000, où, Abdoulaye Wade avait en face de lui une Assemblée d’opposants », rappelle le député.

Le député de l’Union Citoyenne "Bunt Bi" pense que ceux qui théorisent l’idée d’une dissolution de l’institution parlementaire ont des motivations inavouées. « Ce qui pourrait pousser les politiciens encagoulés à vouloir faire dissoudre l’Assemblée nationale, c’est une recomposition du bureau de l’institution, j’entends par là, le poste du président de l’institution. A part cela, il n’y aucun intérêt à dissoudre l’Assemblée nationale », croit savoir le Parlementaire qui trouve qu’une telle attitude est un « complot » contre Moustapha Niasse. « Devrait-on faire un complot politique pour faire débarquer un président qui a été élu par ses collègues pour 5 ans », se demande-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article