DISTRIBUTION DES VIVRES : LES MISES EN GARDES DE CISSÉ LO

news-details
COVID-19

Moustapha Cissé Lô, le vice-président de l’Assemblée nationale, s’oppose à l’utilisation du registre unique des bourses familiales. L’ex-président du Parlement de la CEDEAO motive ainsi sa position : “Dans le registre des bourses familiales, il y a bon nombre de personnes qui y figurent, et qui ne sont pas de Touba. Il y a des personnes décédées mais également d’autres bénéficiaires qui n’ont pas besoin d’aide. Ils sont toujours sur la liste.”

D’un ton virulent, le député précise qu’”(ils) n’accepteront pas que ces vivres soient utilisés à d’autres fins. Certaines familles sont affectées par la crise. On peut citer les chauffeurs, les personnes vivant avec un handicap, et les maîtres coraniques. C’est pour cela que nous nous sommes réunis pour que la répartition soit équitable.”

Le responsable de l’APR (Alliance pour la République, parti au pouvoir) poursuit, en insistant sur la transparence dans la distribution de l’aide alimentaire, interpellant la mairie de Touba.

Vous pouvez réagir à cet article