DJIBRIL WADE, NOUVEAU PRESIDENT DE LA LSFP ANNONCE UN VASTE CHANTIER

news-details
LIGUE DE FOOT PRO

Sans surprise ! Mouhamed Djibril Wade est le nouveau président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP). Il a été élu, ce mercredi, 4 août, pour un mandat de quatre ans, à l’issue de l’Assemblée générale (AG), tenue ce matin, au CICES. Seul candidat en lice, suite au désistement, par consensus, de Babacar Ndiaye de Teungueth Football Club (TFC), il a obtenu 29 voix du suffrage exprimé, succédant au président sortant, Saër Seck. Pour rappel, ce dernier n’était pas candidat à sa propre succession, au terme de son deuxième mandat.

Après Louis Lamotte entre 2008-2012, puis Saër Seck depuis 2012, le président de l’ASC Niarry Tally - Grand-Dakar - Biscuiterie (NGB) devient le 3e président de la LSFP.

Élu pour quatre ans après le retrait de la candidature de Babacar Ndiaye (président de Teungueth FC, dans le cadre du consensus appelé par certains acteurs du football, Mouhamed Djibril Wade décline sa feuille de route. Vers le "challenge exaltant" qu’il décrit et qui est celui, entre autres ambitions, de "faire remporter la Coupe CAF à un club sénégalais", le successeur de Saër Seck appelle à l’unité. Parmi ses priorités, trouver également des partenaires pour accompagner les clubs. "Réforme et évaluation", sont aussi ses maîtres-mots.

Toutefois, à l’en croire, il s’agira de vaincre la pandémie de Covid-19, qui dicte sa loi dans le monde. "Cette situation de la 3e vague de la maladie nous interpelle tous, dans la mobilisation et la sensibilité pour lutter contre la pandémie, à travers la vaccination à l’échelle nationale", relève-t-il, d’emblée. Dans ce sens, il annonce des réflexions pour "la contribution de notre football local dans la lutte et la mobilisation contre ce fléau des temps modernes."

Poursuivant, il tend la main aux acteurs pour l’atteinte des objectifs fixés. "Soyez-en rassurés, j’ai conscience de la responsabilité et de l’engagement sans faille que cela requiert, mais je n’y arriverais qu’avec le soutien de chacun d’entre vous", dit-il. Soulignant que "c’est l’occasion justement de lancer un appel à l’union, à la solidarité, et au sursaut d’orgueil, à tous les membres de notre ligue pour travailler à son développement, à son accélération, dans tous les processus de professionnalisation, pour obtenir, in fine, son émergence et sa viabilité. Notre football de club, celui que nous appelons affectueusement football local est aujourd’hui à la croisée des chemins. Il mérite de la part de nos autorités plus de soutien, plus d’attention, mais plus de considération. Car il reste le meilleur baromètre de la santé globale de notre football."

Plus de 10 ans après son lancement, décrète le 3e président de l’histoire de la LSFP, "le temps est venu, avec cette nouvelle ère qui s’ouvre, de faire une nouvelle évaluation de son évolution, le temps de faire une vraie réforme structurelle de nos clubs, de nos compétitions, de notre administration, de nos rapports avec les autres composantes de la grande famille du football sénégalais. C’est un vaste chantier, un challenge exaltant que celui de voir un jour un club sénégalais remporter une compétition CAF, et cela passe par une mobilisation de toutes les compétences, de toutes les ressources au sein de la famille du football sénégalais. Nous y arriverons en travaillant dans l’unité, et dans la concordance".

Élu président de la LSFP, Mohamed Djibril Wade devient, de facto, vice-président de la Fédération sénégalaise de football (FSF).

Vous pouvez réagir à cet article