DJIBY DIAKHATÉ : « LE SÉNÉGAL N’A PAS LES MOYENS DE FAIRE FACE À CETTE PANDÉMIE »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Vendredi dernier, des guides religieux et autres imams de certaines localités du pays ont effectué, dans les mosquées, la prière hebdomadaire. Ce, malgré son interdiction par les autorités étatiques pour éviter la propagation rapide du COVID 19. Certains imams récalcitrants ont été même interpellés. Ce qui avait créé des affrontements entre les forces de sécurité et des fidèles.

Invité de l’émission Jury du dimanche sur Iradio (90.3), Djiby Diakhaté, sociologue et enseignant chercheur à l’Ucad, a expliqué ce qu’il faut faire pour que les imams et les guides religieux soient des partenaires de l’Etat dans la lutte contre cette pandémie du Coronavirus.

Selon lui, il y a un travail de communication et de sensibilisation de proximité à l’endroit de ces guides religieux. « Je crois que si les gens mesurent l’échelle du danger qui est en train de guetter le Sénégal, ils seront beaucoup plus vigilants. Si le niveau d’infection atteint une certaine échelle, ce ne sera pas possible pour le Sénégal. Les gens doivent en être conscients et nul ne sera à l’abri », a déclare Diakhaté. Avant d’ajouter : « Aujourd’hui des pays qui sont, autrement, beaucoup plus puissants que nous sur le plan économique sont débordés. Un pays comme le Sénégal, pays pauvre et très endetté n’a pas les moyens de faire face à une pandémie qui atteindrait un certain niveau. Donc, il n’y a pas de temps à perdre. C’est aujourd’hui et tout de suite qu’il faut changer les comportements de manière à arrêter la propagation du phénomène ».

Vous pouvez réagir à cet article