DOCUMENT - LA LETTRE DE DÉMISSION DU MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA GUINÉE

news-details
OPPOSÉ À UNE RÉVISION CONSTITUTIONNELLE

Ministre de la Justice de la Guinée depuis cinq ans, Me Cheikh Sako a rendu le tablier, à travers une lettre de démission écrite depuis le lundi 20 mai dernier et dont Emedia.sn a obtenu copie. Dans la missive adressée à Alpha Condé, président de la République de Guinée, Sako explique son choix par son opposition à la révision constitutionnelle envisagée par le chef de l’Etat, se plaignant de n’avoir pas été associé à la rédaction de la nouvelle constitution, malgré sa qualité de Garde des Sceaux.

« Tirant les conséquences de votre silence depuis le 4 avril 2019, jour de notre entretien et de la remise du courrier vous demandant de me remplacer dans mes fonctions de ministre de la Justice, garde des Sceaux, je vous présente ma démission du gouvernement », écrit le désormais ex collaborateur de Condé dans sa lettre écrite de la ville de Montpellier, en France. L’ancien ministre de la justice guinéenne était déjà établie dans cette ville du sud de la France où il exerçait en tant qu’avocat.

Vous pouvez réagir à cet article