[DOCUMENT] RAPPORT OFNAC 2018 : ENCORE 425 ASSUJETTIS TARDENT À FAIRE LEUR DÉCLARATION DE PATRIMOINE

news-details
ADMINISTRATION PUBLIQUE

L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), qui a remis ses deux derniers rapports (2017 et 2018) au chef de l’Etat Macky Sall il y a cinq jours, a rendu publics lesdits documents, parcourus par Emedia.sn.

On y apprend notamment, dans le tout dernier rapport, celui de 2018, que la structure dirigée désormais par la magistrale Seynabou Ndiaye Diakhaté, a enregistré au cours de ladite année, « quarante et une (41) déclarations de patrimoine, ce qui porte le nombre total de déclarations d’entrée reçues à cinq cent cinquante huit (558). Les déclarations de sortie réceptionnées dans le courant de l’année 2018 sont au nombre de trente (30) ; ce qui porte le nombre total de déclarations de sortie enregistrées à soixante trois (63). » Ainsi, le rapport précise qu’à la date du 31 décembre 2018, il y a encore quatre cent vingt cinq (425) assujettis qui n’ont toujours pas fait leur déclaration d’entrée et 96 déclarations de sortie qui étaient encore attendues.

Dans le cadre de la lutte contre la fraude, l’enrichissement illicite et la corruption, le Sénégal s’est doté de règles de transparence comme la déclaration de patrimoine auxquelles les autorités et agents publics doivent désormais se soumettre. C’est dans ce but et pour cette raison qu’en plus de l’adoption de la loi 2014.17 du 2 Avril 2014, relative à la déclaration de patrimoine, le président Macky Sall, avait exprimé sa volonté de rompre avec les simples déclarations d’intention.

10 missions effectuées dans 21 destinations et 15 583 personnes cibles rencontrées

Egalement, l’OFNAC a effectué une dizaine de missions (contre 16 en 2017), dans 14 régions du pays (contre la moitié en 2017) pour un total de 21 destinations cibles (contre 16 en 2017) et 115 583 personnes cibles rencontrées (contre 1921 en 2017). Des chiffres qui dénotent une certaine progression par rapport à l’année précédente : « Au regard des informations ci-dessus, il est revenu qu’avec un nombre de missions moins élevé et en moins de temps, les performances réalisées en 2018 ont été à tout point de vue supérieures à celles de 2017 », lit-on dans le rapport.

Vous pouvez télécharger ici le rapport 2018 en cliquant sur l’icône ci-après :

Vous pouvez réagir à cet article