DOUDOU KA, LE DG DE L’AIBD, RÉPOND AU M2D

news-details
JURY DU DIMANCHE

Sur la demande du khalife général des mourides, le Mouvement de défense de la démocratie (M2D) a reporté son rassemblement du samedi dernier avant de poser quelques exigences. Parmi elles, il y a l’arrêt de toutes les poursuites déclenchées contre Ousmane Sonko ainsi que l’engagement du président de la République à ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2024.

S’exprimant sur ces exigences du M2D, Doudou Ka, Directeur de l’Aéroport International Blaise Diagne a regretté, devant le Jury du dimanche, cette requête consistant à l’arrêt des poursuites contre Ousmane Sonko. Ce, parce que, justifie-t-il « je tiens à un Etat de droit et je tiens à ce que l’indépendance de la justice soit consacrée par tous les acteurs ». A son avis, il faut qu’on reste dans les principes d’un Etat de droit. Ils appellent à la sérénité, au calme et au respect des principes républicains qui sous-tendent notre vivre ensemble. « Cette crise a permis à tous les acteurs de tirer les bonnes leçons et d’être serein et de participer à la consolidation de l’Etat de droit et d’aller à l’essentiel ».

Pour ce qui est de la requête consistant à faire constater au président de la république son impossibilité de se présenter à l’élection présidentielle de 2024, Doudou Ka rétorque que c’est une question qui concerne directement le président de la République. Ce dernier a, d’après lui, démontré qu’il était un grand homme d’Etat, qui sait écouter son peuple et qu’il a une ambition forte pour ce pays qu’il veut amener vers l’émergence. « toutes les réponses attendues seront au moment opportun mises sur la table par le président de la République ».

Vous pouvez réagir à cet article