DOUGAR : LE LITIGE FONCIER ENTRE LES POPULATIONS ET PEACOCK ATTERRIT À LA BARRE

news-details
JUSTICE

Le litige foncier de Dougar atterrit à la barre des tribunaux. C’est d’ailleurs ce lundi que le dossier sera appelé en référé. Les populations de la localité réclament 72 hectares de leurs terres attribués à la société immobilière marocaine Peacock. Elles ont manifesté hier.

Après plusieurs reports, la marche des populations de Dougar s’est tenue ce dimanche, 6 juin. Jeunes, femmes et vieux, habillés de tee-shirt rouges, ont scandé ce slogan : "nos terres ou nos vies’’. La marche, encadrée par les forces de l’ordre, s’est ébranlée à 10 heures du centre professionnel de Diamniadio vers les locaux de la Mairie.

Les mouvements "Frapp / France dégage" et Y’en a marre étaient représentés par Guy Marius Sagna et Thiat, entre autres membres. Dougar réclame 159 hectares à l’État dont 72 octroyés à la société immobilière marocaine Peacock. Très en colère, les populations se disent expropriées.

« Ce sont les agents de l’administration qui sont dans leur bureau et font ce qu’ils veulent, a fulminé leur porte-parole, Diop Ndour Ndiaye. A chaque fois qu’il y a problème, ils représentent l’État, mais quand ils sont dans leur bureau pour signer, ils ne gèrent que leurs poches. Nous avons une plainte introduite contre Peacock et tous les responsables qui ont participé. Nous avons demandé au Tribunal d’arrêter les travaux. Parce que Peacock n’a pas le droit d’être à Dougar. Nous voulons qu’ils arrêtent les travaux et nous avons les papiers qu’il faut. Sur les 72 hectares, 15 empiètent le village. La population y habite et il y a un cimetière dans ces 15 hectares ».

Vous pouvez réagir à cet article