DR BABACAR GUEYE : « AUCUN MATÉRIEL DE CTE N’A ÉTÉ DÉMANTELÉ »

news-details
LR DU TEMPS

Le Directeur de la lutte contre les maladies, Dr Babacar Gueye, s’inscrit en faux, au nom du ministère de la Santé, contre les informations relatives au démantèlement des Centre de traitement des épidémies (CTE) pour entretenir un réseau de prise en charge parallèle contre la Covid-19.

"Aucun matériel de CTE n’a été démantelé", a rectifié l’un des invités du Lr du temps, sur iRadio, ce dimanche, 25 juillet.

Poursuivant, il est formel : "Ce n’est même pas possible. Je rappelle que le Sénégal a fait un plan de préparation avant le 2 mars (2020). Par rapport à ce plan, il n’y avait qu’un seul CTE, en l’occurrence le service de Fann. Il y avait 12 lits dont 2 lits de réanimation. Après un an, au Sénégal, nous sommes à près de 570 lits qui sont installés. Parmi ces lits, au moins 294 sont installés avec oxygène, et 76 lits de réanimation. Nous sommes passés de 2 à 76 lits."
Par rapport au diagnostic, a-t-il insisté : "en plus des tests Covid (PCR) qui ont été décentralisés au niveau du territoire, il y a des aspects d’imagerie.

Aujourd’hui, le Sénégal a fait des acquisitions importantes dans (ce) domaine en mettant à la disposition de certaines structures de santé, des scanners, des IRM notamment. Et aussi, on parle de maladies chroniques, la question de la dialyse. Parce que pendant les premières périodes de transmission qui étaient importantes, pour 90% des décès, c’était en lien avec les maladies chroniques non transmissibles. C’est dire qu’il fallait faire quelque chose dans ce sens notamment les malades présentant une insuffisance rénale. Et l’État du Sénégal a acquis des générateurs mobiles qui, aujourd’hui, sont utilisés pour faire les soins par rapport à ces dialyses-là. Et tous ces équipements dont je viens de parler, au moment où je vous parle, sont encore au niveau des CTE. Entre la 2e et la 3e vague, en tout cas, aucun CTE n’a été fermé. Il y a ce qu’on appelle la continuité des services avec les autres maladies et tout".

Vous pouvez réagir à cet article