DURCISSEMENT DE LA RÉPRESSION DU VIOL ET DE LA PÉDOPHILIE : LE RÉSEAU SIGGIL JIGEEN APPROUVE

news-details
JUSTICE

Le Conseil des ministres a adopté, ce mercredi, le projet de loi modifiant la loi numéro 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal avec des chapitres visant à durcir la répression du viol et de la pédophilie avec des sanctions pouvant aller jusqu’à la réclusion criminelle à perpétuité.

Le réseau Siggil Jigeen salue la prise de cette décision et rappelle que c’est un acte posé dans un contexte marqué par la Campagne des 16 Jours d’activisme contre les violences basées sur le genre qui est célébrée par la communauté internationale du 25 novembre au 10 décembre de chaque année. « Le Réseau Siggil Jigeen qui n’a de cesse, depuis l’annonce du Chef de l’État, de lui rappeler l’urgence de l’adoption de cette loi qui sera d’un grand apport dans la lutte pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles, salue hautement cette décision », a déclaré Safiétou Diop Fall présidente dudit réseau.

L’urgence des mesure d’accompagnement

Mieux, le réseau renouvelle son au Chef de l’État l’engagement des organisations de protection et de promotion des droits des femmes qui le composent, à l’accompagner dans sa volonté de mettre fin définitivement à toute forme de violences à l’égard des femmes et des filles.

La présidente du réseau rappelle toutefois au président de la République l’urgence de mesures d’accompagnement forts pour l’adoption de la loi criminalisant le viol et la pédophilie. Ce, afin que ce ne soit pas une loi de plus qui agrandira l’arsenal juridique sénégalais sans avoir concrètement un impact considérable dans le combat pour l’élimination définitive du viol et de la pédophilie qui sont une des multitudes formes de violences faites aux femmes.

Vous pouvez réagir à cet article