Deux frères ligotent un voleur, lui brûlent les parties intimes et le tabassent à mort

news-details
Meurtre

Pathé et Ngagne Niang, des frères, ont comparu, ce mardi, à la barre de la chambre criminelle de Dakar pour meurtre avec actes de barbarie. Ils sont accusés d’avoir ligoté, brûlé les parties intimes de Djibril Tall, pris en flagrant délit de vol, avant de le tabasser à mort. Les faits ont eu lieu dans la nuit du 16 au 17 octobre 2013.

Djibril Tall a été pris en flagrant délit de vol, vers les coups de 2 heures du matin, dans la chambre de Pathé Niang. Il a été arrêté par les deux accusés qui l’ont déshabillé et ligoté. Pis, ils ont brûlé ses parties intimes avec du caoutchouc avant de le tabasser à mort. Informés, les enquêteurs du commissariat de Malika (quartier de la banlieue) ont fait une descente sur les lieux. Ils trouvent à l’entrée principale de la maison le corps sans vie du nommé Samba Tall, très connu des services de la police pour avoir été arrêté plusieurs fois pour des faits de vol et d’agression. Sa bouche est édentée et ensanglantée. Le lobe de son oreille sectionné. Le certificat de genre de mort délivré par le médecin fait état de plaies au niveau du pavillon de l’oreille droite, au dos et à la main. En sus, le dossier médical conclut à une mort à la suite de coups et blessures avec des objets fermes, durs et contondants.

Devant le prétoire, les accusés ont niés les faits retenus à leur encontre. Pour le procureur de la République, les accusés, après avoir commis leur forfait, utilisent la stratégie de la dénégation systématique pour se tirer d’affaire. Il a requis la disqualification des faits principaux en coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort et non-assistance à une personne en danger. Et, pour la répression, il a demandé que Pathé Niang et Ngagne Niang soient condamnés, respectivement, à 10 ans et 1 an de prison ferme. Le verdict sera connu le 15 janvier prochain.

Vous pouvez réagir à cet article