Dionne à Karim : « Ce n’est pas le problème de Macky Sall si... »

news-details
Politique

Tel père, tel fils. C’est la réponse du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne suite à la lettre de Karim Wade demandant au Groupe consultatif d’auditer le président Macky Sall. Il déclare : « Le vrai faux candidat (Karim) a changé de registre. Il s’est inscrit sur le registre de l’injure parce que tel père, tel fils. C’est lui maintenant qui a des problèmes avec la justice de son pays, c’est son problème. Ce n’est pas le problème du président Macky Sall. Ce n’est pas le président Macky Sall qui choisit les candidats mais le Conseil constitutionnel à l’élection présidentielle du 24 février 2019. »

« Aujourd’hui, poursuit-il, nous sommes à l’étape des candidatures à la candidature, tout le monde a le droit de déposer. Le moment venu, le Conseil constitutionnel publiera la liste officielle des candidats. »

Mahammad Boun Abdallah Dionne s’exprimait lors du Congrès d’investiture tenu hier dimanche, 23 décembre, par « And Ligguey Senegaal ak Racine » (ALSAR). Un mouvement que dirige le Président du Conseil d’administration (Pca) de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) et qui a porté son choix sur le président sortant, Macky Sall présentait comme « le candidat qui remplit tous les critères requis ». ALSAR dit avoir collecté plus de 40 mille signatures dans le cadre du parrainage.

Vous pouvez réagir à cet article