ÉDOUARD MENDY, LA DERNIÈRE PIÈCE DU PUZZLE ?

news-details
ÉQUIPE NATIONALE

Ce dimanche, il foulera la pelouse du stade du 30 juin pour découvrir la Coupe d’Afrique des Nations. Ça ne sera que la quatrième sélection pour un joueur qui vient pourtant jouer un rôle crucial dans le onze des "Lions", lui qui n’a pas encore encaissé le moindre but en sélection. Présentation.

Le dernier rempart sénégalais attire tous les regards et pourtant il n’a que 3 sélections au compteur. Il faut dire qu’avant d’honorer sa première cape avec le Sénégal, le joueur a failli jouer pour la Guinée-Bissau en 2016 afin de faire plaisir à son père, alors gravement malade. Mais le cœur et la raison finissent par le guider vers la terre de sa mère en novembre 2018, au moment où il se fait une solide réputation en club.

En club justement Édouard Mendy n’a pas toujours eu de chance mais il ne s’est jamais résigné pour autant, malgré un parcours difficile dès le bas âge. Né le 1er Mars 1992 à Montivilliers, en France, le portier découvre le monde du foot à 7ans au Havre Caucriauville avant de rejoindre le Centre de formation du club pro de la ville éponyme. C’est donc au Havre Athletic Club qu’il parfait sa formation. Puis, il joue en Division d’honneur équivalent de la 6e division française avec le CS Municipaux du Havre.

5 ans plus tard, il rejoint Cherbourg en National et s’y impose comme titulaire au bout d’une saison grâce à des prestations abouties. C’est ainsi qu’il est recruté par l’Olympique de Marseille en 2015 comme troisième gardien. Sur la Canebière, Mendy ne goûte pas à la ferveur du Vélodrome, se contentant de 8 matchs seulement avec l’équipe réserve. Après cette parenthèse marseillaise, Édouard Mendy rejoint la Ligue 2 française. Il s’engage avec Reims en 2016 comme doublure de Johan Carrasso. Une posture de numéro 2 qu’il va rapidement abandonner pour devenir le titulaire dans les cages dès la saison suivante.

Auteur de 22 clean sheets en 34 matchs lors de la saison 2017/2018, Mendy est un des acteurs phares de la montée du club champenois en Ligue 1, ce qui lui vaut d’ailleurs une nomination pour le titre de meilleur gardien de la Ligue 2 et de s’attirer les convoitises de certains clubs anglais. Cependant Edouard Mendy décide de rester à Reims et continuer sa progression.

Bien lui en pris puisqu’il réalise, de nouveau, une saison dantesque qui lui vaut d’être aujourd’hui l’un des joueurs les plus courtisés du championnat français. Une convoitise qui s’explique par les qualités indéniables du gardien sénégalais qui, du haut de son mètre 97, est intraitable sur sa ligne et explosif dans ses sorties, en plus de disposer d’une belle vision de jeu. Egalement à l’aise dans les airs et habile balle au pied, Mendy jouit d’une cote élevé auprès des observateurs grâce à une nouvelle saison aboutie en club et des débuts déjà prometteurs en sélection, face à la Guinée équatoriale. Depuis, il a très vite fait de s’imposer dans les cages, constituant une dernière pièce de la colonne vertébrale qui, jusqu’ici, avec une étoile à chaque ligne (Koulibaly, Gana Guèye, Sadio Mané).

Arrivé en équipe nationale du Sénégal suite aux faiblesses montrées au poste de gardien de but lors du mondial russe, il tient avec la CAN 2019 une belle occasion de se lancer définitivement. Pour ça, il lui faudra se mettre en lumière sous le soleil cairote et rallonger sa série de 15 clean sheets en 41 matchs toutes compétitions confondues pour davantage légitimer les ambitions d’un des favoris de la compétition.

Vous pouvez réagir à cet article