image

EIFFAGE S’ASSOCIE À L’INDIEN VA TECH WAVAG ET LE JAPONAIS TOYOTA TSUSHO

image

Confidentiel Afrique qui a appris de sources autorisées que le contrat de construction du gigantesque chantier d’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles (quartier en bordure maritime de Dakar, capitale du Sénégal) dont la pose de la première pierre effectuée par le Président Macky SALL le 30 mai dernier, a été remporté par le groupe français EIFFAGE. Ce site informe que le coût d’investissement de cette usine de dessalement est estimé à 146 millions d’euros.

Pour rappel, le 30 mai dernier, le Président Macky SALL posait la première pierre de cette usine, un chantier gigantesque de dessalement d’eau de mer que le Sénégal verra sortir de terre en 2024. En effet, l’entreprise française Eiffage a fait appel à la firme japonaise Nippon Koei qui assurera la main d’œuvre en tandem avec la SONES (Société publique d’exploitation des eaux du Sénégal). Ce contrat d’environ 146 millions d’euros gagné par Eiffage, à travers ses filiales Eiffage Génie Civil et Eiffage Sénégal, en groupement s’est adossé sur le contrat attribué par la SONES (Société Nationale des Eaux du Sénégal) qui va concevoir, construire et exploiter pendant 24 mois la future usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles de Dakar. 

Selon nos informations, ce consortium, mené par Eiffage Genie Civil, comprend Eiffage Sénégal ainsi que l’indien VA Tech Wabag et le japonais Toyota Tsusho Corporation.

Cheikh Moussa SARR

11 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article