ÉLECTIONS EN RCA : CALME À BANGUI, TENSIONS À L’INTÉRIEUR

news-details
AFRIQUE

Partout dans les rues de la capitale, le dispositif sécuritaire est visible. L’alerte est maximale. Toutefois aucune perturbation n’a été enregistrée depuis le début du vote.

Même constat également à l’hôtel de ville de Bangui. Le scrutin se déroule normalement sans manquement ni perturbation.

Rencontrée à la sortie de son bureau de vote, Lucie Pandji déplore les perturbations du scrutin en province Centrafricaine. ’’Cela me fait mal au coeur de savoir que certains de mes compatriotes n’ont pas pu voter en province.’’

En visite pour observer le déroulement du vote sur les lieux, le chef de la MINUSCA se dit satisfait du déroulement du scrutin à Bangui. ’’C’est vrai que dans certains endroits le vote a été perturbé par des groupes armés qui souhaitent apeurer les populations pour qu’elles ne puissent pas voter. Par contre, ici, à Bangui le vote se déroule normalement sans perturbations.’’

Des perturbations ont été notées dans le déroulement du scrutin à Bangassou - Bossangoa - Bouar - Bambari - Kaga Bandoro.

Une situation que déplore Martin Ziguélé, candidat à la présidentielle : ’’ Plus de la moitié des populations en province n’a pas pu voter donc on ne peut pas dire que ces élections sont inclusives. C’est un cas unique dans l’histoire de la République centrafricaine.’’

Selon le représentant spécial du SG des Nations unies en Centrafrique, la MINUSCA et les autorités centrafricaines sont en train de travailler en cohésion pour rétablir l’ordre dans ces zones afin que les citoyens puissent voter et élire leur président.

La fermeture des bureaux de vote est prévue à 18 heures, heure locale.

Au total, près de 1 900 000 centrafricaines et centrafricains sont appelés aux urnes sur une population de moins de 5 millions d’habitants.

Vous pouvez réagir à cet article