EMBALLO REVIENT SUR SES PROPOS CONTRE ALPHA CONDÉ ET ANNONCE UN GOUVERNEMENT D’UNION NATIONALE

news-details
SOUS-RÉGION

Après son passage au Sénégal où il a rencontré son homologue Macky Sall pour sa toute première visite suivant l’annonce de sa victoire à la présidentielle de la Guinée Bissau, Umaru Sissoco Emballo s’est rendu hier en République du Congo, dans le cadre d’une étape de sa tournée africaine.

A Brazzaville, le président élu de la Guinée Bissau est revenu sur ses propos polémiques contre son voisin Alpha Condé. Et c’est pour calmer le jeu. « Ce n’étaient que des mots de campagne électorale », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par l’agence d’information d’Afrique centrale.

Sans doute conseillé par ses nouveaux homologues à qui il a rendu visite, Emballo s’est rétracté : « Nous sommes aujourd’hui les homologues avec le président Alpha Condé. Je ne peux pas me permettre de dire quoi que ce soit contre lui. D’ailleurs, nous allons nous retrouver. Le président Alpha Condé a l’âge de mon père et en Afrique, cela compte beaucoup. Même si nous nous sommes mal compris, nous sommes des homologues et des voisins immédiats », a-t-il déclaré dans un souci de taire la polémique naissante suscitée par ses propos.

GOUVERNEMENT D’UNION NATIONALE

Par ailleurs, il a également annoncé qu’il entend mettre en place un gouvernement d’union nationale pour relever les défis qui l’attendent à la tête d son pays. « Nous avons une constitution qui est un symbole d’unité nationale. Il faudrait voir la manière de gérer tout le monde. Les Bissau-guinéens attendent quelque chose de moi, surtout la jeunesse. J’ai pris l’engagement de faire un gouvernement d’union nationale où tout le monde sera représenté », a signifié Umaro Sissoco Embalo.

A propos de sa visite à Brazzaville, Emballo a rendu hommage au président du Congo, Denis Sassou N’Guesso. « C’est un fils qui est venu voir son père. C’est la moindre des choses que je sois élu et je vienne m’incliner devant mon père pour prendre la bénédiction et surtout conseil. Le président Denis Sassou N’Guesso figure parmi les chefs d’Etat les plus respectés en Afrique », a-t-il indiqué, ajoutant qu’au-delà de cela, DSN l’a toujours adopté comme son fils.

Vous pouvez réagir à cet article