EMIGRATION CLANDESTINE : DES EMPLOIS RURAUX POUR REDUIRE LE PHÉNOMENE

news-details
SOCIETE

Pour la réduction de l’émigration clandestine, le gouvernement du Sénégal mise sur la création d’emplois ruraux. En effet, le ministre de l’Agriculture, Pr Moussa Baldé, a inauguré hier jeudi, 1 avril, la ferme agricole ’’Natangué’’, à Taïf, dans le département de Mbacké, dans le cadre d’un projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux, au Sénégal.

"Le projet va ainsi permettre, fin août, dans ses deux composantes Sud et Centre-Est, la création de 197 fermes agricoles ’’Natangué’’. Ce qui va ainsi permettre la création de 3 000 emplois dont 70% des bénéficiaires constitués par des jeunes et des femmes", a déclaré le ministre de tutelle, soulignant que 25% des bénéficiaires sont des migrants de retour.

A l’en croire, il s’agit du premier d’une longue série puisqu’il est envisagé d’en créer dans toutes les régions du pays, avec 50 000 emplois.

La ferme a été réalisée par l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (ANIDA), en partenariat avec la coopération de l’Union européenne (UE). "L’Agriculture avec une bonne maitrise de l’irrigation, un accompagnement de proximité, est un secteur la création d’emplois", s’est félicité, d’ailleurs, son Ambassadrice auprès de la République du Sénégal, Irène Mingasson.

Toutefois, les bénéficiaires ont sollicité l’installation de panneaux solaires afin d’atténuer les charges d’exploitation.

Vous pouvez réagir à cet article