EN IMAGES-AMBIANCE DE FOLIE À REBEUSS, SOHAM EL WARDINI EN LARMES

news-details
KHALIFA SALL LIBRE

Khalifa Sall est libre. La nouvelle s’est répandue, ce dimanche, comme une trainée de poudre. Les militants de l’ancien maire de Dakar, qui attendaient depuis très longtemps cette nouvelle, ont pris d’assaut la maison d’arrêt de Rebeuss. Et ne voudraient pas rater la sortie de prison de leur leader, emprisonné depuis mars 2017.

Parmi la foule de militants, Soham El Wardini. Émue, la maire de Dakar, fond en larmes. Elle ne peut contenir son émotion et a rejoint son véhicule pour fuir les regards indiscrets. Devant la prison de Rebeuss, des militants surexcités et qui scandent en chœur « Khalifa ». Pape Diouf, est conseiller municipal à la Ville de Dakar et responsable politique des khalisfistes de Dakar plateau. Il est aux anges. « On apprend avec beaucoup de joie et de soulagement la décision. La prison est dure mais Khalifa Sall a toujours tenu bon. Il a fait près de 3 ans en prison et aujourd’hui, il va retrouver sa famille biologique et politique », déclare Pape Diouf. Qui tient à préciser que Khalifa Sall n’a pas demandé la grâce. « Beaucoup disaient qu’il ne va pas tenir, mais il vient de donner une belle leçon de persévérance à la classe politique. On ne parle pas de protocole ou de deal. Il a été digne jusqu’au bout. Nous sommes fiers de son abnégation. » À ses côtés, Aissatou Fall, coordinatrice des femmes khalisfistes. « Nous avons été surpris parce qu’on ne s’attendait pas à ce qu’il soit gracié aujourd’hui. Nous remercions aussi le khalife général des mourides parce que nous savons qu’il a beaucoup contribué à cette libération. Nous éprouvons beaucoup de fierté. Khalifa Sall a été endurant. Et n’a jamais demandé de grâce. »

Vous pouvez réagir à cet article