[EN IMAGES]- CAMBÉRÈNE EN DEUIL, REND HOMMAGE À SON KHALIFE, ABDOULAHI THIAW LAHI

news-details
REPORTAGE

La communauté Layène pleure son défunt Khalif, Serigne Abdoulahi Thiaw Laye. La foule de fidèles venue se recueillir sur son mausolée, n’a cessé de grossir le long de la matinée. L’émotion était à son comble, à Cambérène, suite à l’annonce de son décès, cette nuit, à l’âge de 95 ans.

C’était très difficile de se frayer son chemin, entre les longues files de véhicules, clandos, Ndiaga Ndiaye, ou particuliers, remplis de fidèles, devant l’esplanade. A l’intérieur, les nouveaux venus s’empressaient de remplacer ceux qui sortaient du mausolée, dans la file qui s’est formée depuis ce lundi matin, 10 août.

En attendant leur tour, certains visiteurs égrenaient leur chapelet pour compenser la douleur. D’autres, pris de court, versaient de chaudes larmes.

C’est dans ce contexte alourdi par l’émotion qu’Awa Seye a réagi au micro d’Emedia.

"On a perdu un saint homme, a-t-elle tenu à témoigner. Il a beaucoup servi la communauté. C’était un érudit, un infatigable serviteur de l’Islam. Moi qui vous parle, c’est lui qui m’enseignait le Coran. Il refusait que je lui verse le moindre centime, à la fin du mois. Il en a été ainsi jusqu’à son rappel à Dieu, hier."

Poursuivant, elle souligne avoir eu un pressentiment bien avant l’annonce du décès. "Hier, j’étais couchée dehors, avec ma petite fille, histoire de nous aérer, parce qu’il faisait très chaud à l’intérieur. Tout à coup, toutes les lampes se sont éteintes. Il y a eu une coupure d’électricité. J’ai sursauté, demandant à ma petite fille, ce qui se passait. Elle m’a sommée de me tranquilliser parce que rien de grave ne se passait. Mais j’en doutais. La suite des événements m’a donnée raison", a expliqué la pèlerine, en s’essuyant les yeux rougis par les larmes.

Cette nuit, le défunt Khalife a été inhumé dans la foulée, aux côtés de son père, Seydina Issa Rouhou Laye, au cimetière de Cambérène.

La succession sera assurée par Mamadou Makhtar Laye, fils de Seydi Mandione Laye, deuxième khalif de Seydina Limamou Laye. Mais, il n’est pas bien connu du grand public. Très discret, il ne sort que très rarement de sa résidence située à Cambérène 2.

Vous pouvez réagir à cet article