image

ENDA LEAD ÉLABORE DES GUIDES SIMPLIFIÉS POUR UNE MEILLEURE COMPRÉHENSION

image

Enda Lead a partagé, ce vendredi, des ‘’guides simplifiés’’ des rapports de l’Itie (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) de 2018 et de 2019. L’exercice consistait à une meilleure vulgarisation de la ‘’trousse d’informations’’ sur le secteur minier en perpétuelle mutation.

Il ressort de ces guides, qui s’appuient sur le décret n°2020 – 1938 du 14 octobre 2020, que les montants de l’enveloppe du fonds d’appui et de péréquation des entreprises extractives s’élèvent, pour l’année 2019, à plus de 5 milliards 215 millions.

Conformément à l’arrêté interministériel du n°27038 du 24 novembre 2020 portant répartition de ces fonds, la région de Dakar se taille la part du lion avec 18% de l’enveloppe qui représente un peu plus de 560 millions de CFA. Elle est suivie de très près par les régions de Thiès et de Kédougou avec respectivement 542 et 541 millions F CFA soit 17% chacune, par rapport à l’enveloppe. Toutes les autres régions ont moins de 10%. Mais le constat général est que, même si le décret existe depuis 2020, les collectivités territoriales n’ont pas encore perçues ces sommes.

Le Sénégal est membre de l’ITIE depuis 2013. Depuis lors, 7 rapports ont été publiés par le comité local de l’ITIE. à la suite de cet effort de rapportage complété par d’autres activités excitées dans le cadre de la mise en œuvre de la norme ITIE, le Sénégal a acquis le statut de ‘’pays conforme’’ en 2018. Ce statut a été renouvelé en 2021, après une nouvelle validation. En dépit de ces acquis enregistrés dans la mise en œuvre de l’ITIE, Enda Lead Afrique Francophone estime que plusieurs défis restent encore à être relevés. Entre autres, révèle le directeur d’Enda Lead, « l’amélioration de l’accès à l’information, la compréhension et l’appropriation des informations contenues dans les rapports ».

Babacar FALL

19 novembre 2021