ENFANT MALTRAITÉ À MBOUR : LA BELLE-MÈRE RELAXÉ

news-details
TRIBUNAL DE MBOUR

Ndèye Marième Fall est libre. Accusé de maltraitance et sévices corporels sur son beau fils, la jeune dame a été relaxé au bénéficie du doute par le tribunal de grande instance de Mbour. Entre autres raisons qui pourraient expliquer cette décision du Tribunal : le Procureur avait estimé que l’enfant avait d’abord soutenu qu’il avait fait une chute avant d’accuser sa belle-mère. Aussi, avait indiqué le Procureur, l’avis du médecin traitant n’avait pas valeur juridique dans ce dossier. Les dommages et intérêts demandés par la partie civile ont également tous été rejetés.

L’affaire remonte au début du mois d’octobre. Les photos montrant Mohamed, 5 ans, avaient fait le tour de la toile. Le visage tuméfié, le bras cassé, des cicatrices, des brûlures sur le corps et des plaies sur la tête, l’enfant avait accusé sa belle-mère de lui avoir infligé ces sévices. Coumba Gagnesiry Diallo, mère de l’enfant, avait dénoncé le mauvais traitement dans une interview.

« Le médecin nous a clairement fait savoir qu’il a été étranglé. Il a prescrit des antibiotiques à Mohamed. On est retourné à Fann, là-aussi, le médecin m’a dit qu’il a été maltraité et que je devrais chercher en à savoir plus. On est restés quelques jours à l’hôpital avant de sortir. C’est après que Mohamed m’a tout expliqué. Il m’a dit en fait qu’à chaque fois qu’elle lui faisait prendre son bain, elle lui cognait la tête sur le mur. Et que ce jour-là, elle lui avait tordu le bras avant de le frapper avec un bâton. C’est ce qui explique les quatre fractures. Elle ne s’est pas arrêtée là, elle a pris une cuillère qu’elle chauffait avant de la mettre sur son dos. Ce qui lui a occasionné des brûlures. Je ne connais même pas cette femme. C’est au commissariat que je l’ai vu pour la première fois. Je ne suis pas sa co-épouse. J’ai divorcé avec le père de Mohamed depuis que ce dernier a 9 mois. »

Vous pouvez réagir à cet article