image

ENFIN ENTERRÉ ? MACKY SALL EN AURAIT-IL AINSI DÉCIDÉ DU MÉMORIAL DE GORÉE ?

image

L’entreprise turque SUMMA qui a été choisie par l’État du Sénégal pour réaliser le Mémorial de Gorée, au regard de son urgence pour une inauguration par le président Macky Sall en décembre 2023, vient d’informer l’architecte du projet du probable renoncement à construire ce Mémorial mythique, au vu d’une nouvelle redéfinition des projets de l’État. L’alerte est grave et stupéfiante !

Si notre champion Macky Sall renonçait à ce projet qu’il a tant porté et chanté sur toutes les tribunes nationales, africaines et internationales, alors, pour nous, il serait temps de s’arrêter. Il serait temps de rentrer à la maison, de fermer la page et non de la tourner car il n’y a plus rien à dire.

Pour ma part, je n’ai plus de force pour me remettre au combat qui dure depuis près de 30 ans ! Si en 2022 Macky Sall, après tout ce qu’il a dit et fait, reculait voire renonçait, il n’y a plus de place pour aucun combat.

Macky Sall représentait tout, incarnait tout, rassemblait tous nos espoirs. Jamais un Président n’avait donné un tel engagement au plan national, africain, international et du haut de la tribune des Nations Unies.

Macky Sall seul était capable de réaliser ce projet. Il a dit lui-même cette phrase qui m’avait profondément marqué : « Le Mémorial de Gorée ne pouvait pas se réaliser. Il m’attendait. » Si cet homme renonce aujourd’hui à ce projet, tout est terminé. Il faut rentrer à la maison. Il est loin d’être sûr que le prochain président de la République du Sénégal se fiance avec un tel projet. Ceux qui voudront porter ce combat demain, après nous, auront bien besoin d’un Dieu qui n’aura rien d’autre à faire que de s’occuper du Mémorial ! Le courage, l’abnégation, l’engagement des hommes qui portaient ce projet seront difficiles à réunir de nouveau.

Oui, il faut savoir s’arrêter quand le mauvais sort s’abat sur soi, comme un acharnement d’un destin rebelle et jaloux. Notre déception est si grande, notre combat si long, les attaques et les oppositions si tenaces, que nous devons faire attention à nous, prendre soin de nous, pour espérer encore vivre quelques années.

Le président Macky Sall qui garde notre affection et notre respect, s’il venait à renoncer au projet du Mémorial de Gorée, prendrait une décision qui le dépasse et nous dépasse.

On ne peut renoncer à une mémoire, celle de l’esclavage, portée par des millions et des millions de femmes et d’hommes, les diasporas de toutes les couleurs à qui on a dit : « Je dresserai cette mémoire pour l’histoire de notre civilisation » ! Cette décision du Président Sall serait lourde de conséquence. Ce serait un traumatisme à nul autre pareil !

Notre champion le Président Sall avait tout dit, tout fait. Il avait pris par décret présidentiel toutes les garanties nécessaires pour conduire le projet du Mémorial et le sortir de toutes les fosses administratives. Il présidait personnellement les réunions d’évaluations et d’avancée du projet. Des séances admirables où les échanges esthétiques se le disputaient aux évocations techniques et technologiques. Le Président Sall avait confié le chantier aux Turcs, la société SUMMA, pour aller plus vite et lui faire inaugurer en décembre 2023, le plus grand chantier culturel et mémoriel de l’histoire du Sénégal et de l’Afrique.

Le Mémorial de l’Amérique est construit à New-York. Le Mémorial des Caraïbes construit en Guadeloupe. J’y étais avec le Président Sall qui était l’invité d’honneur du Président français de l’époque : François Hollande.

Le Président du Sénégal en prenant la parole devant le monde entier et devant nos sœurs et frères des Caraïbes, a fait le serment de fermer enfin le triangle Afrique-Amérique-Caraïbes, en réalisant le Mémorial de Gorée. Émouvant et inoubliable ! Je n’oublierai jamais ce discours magnifique du Président en Guadeloupe et la flamme de son serment pour Gorée et le sang versé.

J’ai pris sur moi d’aimer Macky Sall. Chacun est libre de faire son choix. J’ai fait le mien. Il restera. Comme toujours, certains me diront « Eh bien, tant pis pour toi ! Tu dis aimer quelqu’un qui te fait toujours déchanter. Mais comment tu fais Amadou ? » Je réponds toujours, jusqu’aux insultes : « Rien. Je ne fais rien. Je suis ce que je suis. Je m’attache et j’y reste. C’était encore pire avec le Président Wade, mais il a toujours gardé mon affection. Je demande à Dieu de ne jamais changer ! Ne pas réaliser le Mémorial de Gorée par Macky Sall, malgré le choc si cela s’avérait exact, n’y changera rien. A quoi sert-il de ruminer de la haine si ce n’est s’empoisonner soi-même ? La vie est si courte. Il faut en profiter pour aimer. »

Nous avons appris, vrai ou faux, que son ministre des Finances, notre jeune frère Daouda Diallo toujours si prévenant, lui aurait demandé de renoncer au projet du Mémorial, au regard de la nouvelle donne politique et sociale du pays, aux lendemains des législatives. Le Président Sall aurait refusé cette proposition. Mais tout semblerait laisser croire que son ministre des Finances semble aller vers la victoire.

La société turque SUMMA que le Président Sall avait choisie pour aller vite, a donné elle-même l’information du désengagement de l’État pour construire le Mémorial. Pourtant, tout était fin prêt. Restait à valider le contrat de SUMMA.

Il s’y ajoute un élément non anodin : le projet conduit par les Chinois sur la corniche, à deux pas du Mémorial, dénommé le DAKARTOWER, a fait l’objet d’un rapport solide de l’architecte du Mémorial de Gorée, ce qui aurait soulevé la colère du groupe d’investisseurs chinois. En effet, l’architecte du Mémorial a démontré combien cette tour gigantesque et dantesque de dimension inhumaine ne devait pas se construire sur la corniche ouest. Moche, elle déborde de partout, dévore tout, obstrue tout, assèche tout, cache tout, détruit l’harmonie de la corniche et de la ville de Dakar.

Ce rapport de l’architecte du Mémorial a démontré, en effet, combien cette tour est un vrai désastre, étude technique et photos à l’appui. Est-ce cela qui aurait conduit à préférer cette tour commerciale au Mémorial de Gorée, dont le chantier allait démarrer ? Nous ne savons pas. Par contre, nous nous interrogeons sur le pourquoi de l’avis du ministre des Finances -si cet avis négatif sur le Mémorial de Gorée était fondé- et enfin sur ce message de la société turque SUMMA qui alerte sur le renoncement de l’État à construire le Mémorial.

Il y a à peine quelques mois, en inaugurant les installations sur la corniche réalisées par AGETIP, le Président Sall évoquait la toute prochaine réalisation du Mémorial. Que s’est-il donc réellement passé, depuis ? Il est impensable, inimaginable qu’une tour commerciale puisse être préférée au Mémorial de Gorée ! Cela ne peut pas être l’avis de Macky Sall et le DG de l’Apix en charge du projet, Mountaga Sy, me l’a également confirmé. Le Président veut plutôt le Mémorial.

Nous n’avons plus rien à dire au Président Macky Sall. Ensemble, nous avons vécu des moments que l’on n’oublie pas.

Monsieur le Président, si vous renoncez à ce projet, quelque chose de plus puissant que vous, vous y a conduit. Nous prions pour que vous soyez le plus fort. De grâce, ne reculez pas ! Ne lâchez rien !

Pour ma part, moi amadou lamine sall, mon combat s’achève si Macky Sall lui-même a décidé de mettre fin au projet, mon champion de Président m’aura désarmé, me laissant seul, perdu, déçu. Il restera le champion qui n’aura pas pu inviter tous ses pairs africains, tous les enfants de la liberté par le monde, toutes les grandes voix de la chanson noire, de l’Afrique, de l’Amérique, des Caraïbes qui attendent d’être autour de lui, à Dakar, en décembre 2023, pour dire au monde, sur la corniche ouest : « Oui, nous l’avons fait, comme je l’avais promis ! Nous l’avons fait ! »

Voilà ce que je voulais dire et écrire en ce dimanche 04 septembre 2022, couché dans un lit d’hôpital, loin de mon pays, pour que nul n’ignore cette tragédie, si ce Président qui a tant notre affection, décidait de renoncer au Mémorial et d’accueillir dans ses bras tout le monde noir, comme en cette année de l’an 1966, où un légendaire ministre de la Culture eut à dire ces mots : « Nous voici donc dans l’histoire. Pour la première fois un chef d’État prend en ses mains périssables le destin spirituel d’un continent. »

Macky Sall doit prendre en ses mains périssable le destin mémoriel du continent noir !

Certes Le Seigneur décide de tout. Nous sommes des croyants. Mais Macky Sall aussi décide. Pas nous. Aurions-nous amassé des milliards de francs, nous n’aurions pas pu construire le Mémorial de Gorée si la volonté politique n’était pas au rendez-vous. C’est ainsi. Voila pourquoi Macky Sall reste notre recours. Le seul. Il ne s’agit pas d’argent. L’argent on le trouve toujours.

La société turque SUMMA qui est le choix du Président a, selon des informations, trouvé elle-même le financement du projet du Mémorial ! Le contrat serait sur la table du ministre des Finances pour ultime signature, toutes les procédures ayant été achevées. Que s’est-il alors passé, pour que tout puisse s’arrêter ?

Que Dieu garde le Sénégal et qu’il guide et inspire notre Président Macky Sall. Le reste, tout le reste, appartient à l’histoire. Nous serons là pour elle.

Amadou Lamine Sall
Poète

8 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article