image

ENFONCÉ PAR LE MINEUR, LE MAITRE CORANIQUE ACCUSE...

image

Du nouveau dans l’affaire des deux homosexuels surpris ce dimanche en pleins ébats sur la terrasse d’une mosquée. De nationalité guinéenne D. Camara 16 ans, a expliqué que le maître coranique qui lui avait fait croire qu’il était possédé, l’avait menacé de représailles mystiques, s’il ne satisfaisait pas ses désirs. Ils ont tous les deux étés déférés ce lundi au parquet.

Alors qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur le débat sur la criminalisation de l’homosexualité agité dernièrement par des organisations socioreligieuses, deux homosexuels ont été surpris en pleins ébats, ce dimanche sur la terrasse d’une mosquée, à la Sicap Karack. C’était au moment où tous les yeux étaient rivés sur le match Sénégal vs Burkina Faso. En effet, c’est vers les coups de 20 heures que le commissariat de Dieuppeul a été alerté par une personne qui l’a informé avoir pris en flagrants délits deux individus en pleins ébats. Sur place, les limiers ont trouvé D. Camara, un jeune de 16 ans, de nationalité guinéenne, sans domicile fixe et O. Diallo 35 ans qui se présente comme un maître coranique, habitant à l’intérieur de la mosquée. En réalité, les deux hommes ont été vus par une dame qui était sur sa terrasse, qui les a filmés et photographiés. Des preuves qu’elle a fournies aux policiers, pour étayer ses propos.

Menaces de représailles mystiques sur le garçon s’il n’obéissait pas
Embarqués tous les deux et soumis au feu roulant des questions, le garçon de 16 ans a fait des aveux circonstanciés. Selon lui, c’était la seconde fois qu’il voyait le suspect. Ce dernier qui lui a fait croire qu’il était possédé, l’a menacé de représailles mystiques s’il n’obéissait pas. C’est dans ces circonstances, poursuit-il, que le maître coranique l’a forcé à monter sur la terrasse, et arrivé sur place, il a étalé une natte, pour faire sa sale besogne. « Il a commencé à réciter des versets coraniques et m’a dit que si je refuse d’obéir, il allait me jeter un mauvais sort », a raconté le mineur. C’est dans ces circonstances, poursuit-il, qu’il a baissé son pantalon puis s’est mis sur lui. Et c’est en ce moment qu’ils ont été surpris.

Le maître coranique : « Ce sont les djinns qui me font faire ces choses-là »
Entendu à son tour, le soit disant maître coranique O. Diallo qui savait que les carottes étaient cuites pour lui, n’a pas hésité de reconnaitre les faits. Il a en effet, soutenu qu’il est habité par des djinns, ce qui l’oblige à agir de la sorte.

« Ce sont les djinns qui me font faire ces choses », s’est-il justifié. Selon ses dires c’était la première fois qu’il s’adonnait à de telles pratiques, mais d’après certaines sources, c’est un habitué des faits. Il est en effet, décrit comme un prédateur sexuel. En attendant de faire face au juge, ils ont tous les deux étés déférés ce lundi matin par le commissariat de Dieuppeul. Si le maître coranique est poursuivi pour acte contre nature, pédophilie et détournement de mineur, le jeune guinéen de 16 ans est quant à lui, poursuivi pour actes contre-nature.

Ndèye Anna NDIAYE

4 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article