ENTRAVE À LA LIBERTE DE CULTE : LE DIRECTEUR DE PHARMACIE GUIGON RELAXÉ

news-details
JUSTICE

Le tribunal correctionnel de Dakar a relaxé le directeur de la pharmacie Guigon qui a été attrait à la barre pour entrave à la liberté. Il est accusé d’avoir licencié deux employés qui étaient partis prier. En rendant sa décision, le juge l’a relaxé purement et simplement, car estimant que les faits qui lui sont imputés ne tiennent pas.

Les deux parties, en l’occurrence les deux employés, ont été déboutées de leurs requêtes. Ils réclamaient, en guise de réparation du préjudice subi, le franc-symbolique. Il faut rappeler que lors du procès, le directeur de la pharmacie Guigon avait battu en brèche les accusations portées contre sa personne. Il avait soutenu avoir licencié les deux employés pour faute lourde. Ces deux individus, expliquait-il, ont été licenciés pour manquements répétés conformément aux règles d’organisation de la pharmacie et pour mise en danger de la vie des usagers.

Vous pouvez réagir à cet article