image

ENTRE PROMESSES ET PIQUES

image

Au cinquième jour de la campagne pour les élections législatives, les candidats commencent un peu à se départir des déclarations. À l’exception de la coalition Bokk Gis Gis liguey de Pape Diop qui a enregistré son temps d’antenne dans les studios de la Rts, tous les autres candidats ont fait des tournées ou des visites de courtoisie. Adja Dioma Diaw et Fatou Gningue ont choisi le format d’un duo sur le plateau de la Rts. Elles ont présenté leur tête de liste nationale comme un « homme de paix œuvrant pour la cohésion sociale ». Ce, disent-elles, contrairement à « cette opposition qui prône la violence et veut brûler le pays ». Jetant une grosse pierre dans le jardin de la Coalition Yewwi askan wi, elles ont appelé les Sénégalais à faire « le bon choix, en votant la liste de Pape Diop ».

Très en verve, les deux dames, qui condamnent fermement le cumul de mandats maire-député, ont également mis en garde les femmes sur les financements qu’on leur octroie et qui, à la limite, sont « une façon de les humilier ».

Quant à la coalition Benno bokk yaakaar, elle s’est offerte un bain de foule à Saint-Louis, à Rosso et à Richard Toll. En compagnie de Mansour Faye, Aminata Touré qui est la tête de liste nationale de Bby a montré qu’elle sait aussi esquisser des pas de danse du haut de sa voiture. Une manière d’exprimer son satisfecit devant la forte mobilisation des militants et responsables de BBY du département de Dagana lors du meeting départemental de Richard Toll. Rebaptisant Saint-Louis, « la capitale du gaz », Mimi Touré a promis le développement à la vieille ville et l’autosuffisance en riz à Rosso.

À Touba et à Mbacké, l’inter-coalition Yewwi/Wallu Sénégal a procédé à des visites de courtoisie dans quelques familles religieuses. Une occasion pour Cheikh Abdou Bara Dolly de revenir sur son séjour carcéral. Il a ainsi dénoncé les longues détentions, en promettant des réformes pour que l’instruction ne dépasse pas trois ans, mais également des réformes sur le code électoral pour que Karim Wade et Khalifa Sall retrouvent leurs droits civiques. Il a aussi promis de porter la loi sur la criminalisation de l’homosexualité.

Ndeye Anna NDIAYE

15 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article