image

ÉRIC ABIDAL DANS LE COLLIMATEUR DE LA POLICE

image

L’hypothèse d’une agression liée à une rivalité sportive s’éloigne dans l’affaire de l’agression de la footballeuse du Paris Saint-Germain (PSG), Kheira Hamraoui. Le scénario d’une vengeance liée aux relations entre la joueuse de l’équipe de France, et l’ex-international de football Eric Abidal se dessine. En effet, les enquêteurs ont établi que la puce du téléphone du milieu de terrain était au nom d’Eric Abidal, confirmant les liens privilégiés entre les deux joueurs, rapporte le journal Le monde.

D’ailleurs, « il sera entendu prochainement », confirme Maryvonne Caillibotte, procureure de la République de Versailles. Une audition de son épouse, Hayet Abidal, « n’est pas exclue », selon le parquet.

Pour rappel, dans ce dossier, sa coéquipière, Aminata Diallo, soupçonnée de complicité d’agression, a été libérée. Sa garde-à-vue a été levée, jeudi dernier, après 36 heures d’audition.

Alors qu’Aminata Diallo et Keira Hamraoui rentraient d’un dîner dans le bois de Boulogne, leur véhicule avait été arrêté par deux hommes. Tirée à l’extérieur, Mme Hamraoui avait été frappée à coups de barre de fer, et blessée aux jambes et aux mains. Selon les témoignages des joueuses, les deux agresseurs lui auraient lancé : « Alors comme ça, on couche avec des hommes mariés ? ».

Dié BA

15 novembre 2021