image

ET SI MACKY FONÇAIT BILLE EN TÊTE SUR DIAS

image

Il ne l’a pas nommé, mais Macky Sall semble foncer sur le maire de Dakar qui a recruté le capitaine Touré et Guy Marius Sagna comme conseillers techniques.

Le Président Macky Sall a profité de la cérémonie de remise des cahiers de doléances des centrales syndicales pour se prononcer sur les licenciements et les recrutements « abusifs » notés dans certaines collectivités locales. Pour ce qui concerne les licenciements « abusifs », le Chef de l’Etat s’est voulu clair. « Ce n’est pas parce qu’on est maire que l’on peut se permettre de faire ce que l’on veut. Il est soumis aux exigences de la loi et du règlement, sinon il est révoqué. Tout recrutement en dehors de l’organigramme mis en place est nul est de nul effet », a tancé le président Sall.

S’il n’a nommé personne, cette mise en garde du président de la République vient dans un contexte où les recrutements du maire de Dakar font polémique. Barthélémy Dias a nommé le capitaine Touré conseiller technique en charge de la sécurité et Guy Marius Sagna conseiller technique en charge des affaires sociales. « On sera intransigeants sur les recrutements. Et ceci est valable pour les collectivités territoriales qui sont des démembrements de l’Etat. Il ne faut pas que les gens se fassent des illusions, ce sont des démembrements de l’Etat régis par les lois et règlements. En tant que président de la République, garant du bon fonctionnement des institutions, je ne laisserai aucune collectivité travailler en dehors du cadre réglementaire légal dans ce pays. »

« Un maire ne peut pas faire ce qu’il veut, sinon il est révoqué »
Et le Président va plus loin : « Un maire ne peut pas faire ce qu’il veut dans une République. Ce n’est pas possible. Il est soumis à la loi, s’il ne respecte pas la loi il est démis de ses fonctions. Ça aussi c’est la loi. S’il ne la respecte pas, il est révoqué. Ce n’est pas parce qu’on est politique, qu’on est pour ou contre l’Etat qu’on pense qu’on peut faire ce qu’on veut dans une République, ce n’est pas possible. » La question se pose alors sur ce que le pouvoir entend faire de ces recrutements du maire de Dakar qui sont vus comme une provocation.

On aurait dit donc une annonce de représailles du président. Même s’il précise que cela vaut pour les maires de son camp car pour lui, les fonds des collectivités territoriales sont publics. « Je leur ai tous dit que s’ils ne respectent pas la loi, ils seront sanctionnés. Il y a eu des maires, qui avant de partir ont recruté des centaines de personnes, cela aussi constitue un gros problème dans ce pays et qu’il faut revoir afin de fixer les règles », a ajouté le président Sall.

Fodé Bakary CAMARA

4 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article