ÉVASION DE PLUSIEURS TALIBÉS D’UN DAARA, DES BLESSÉS ENREGISTRÉS

news-details
TOUBA

Une évasion générale a été organisée par des talibés internés dans un « daara » à Touba, dans la nuit du samedi au dimanche vers 05h30 mn. Ces enfants, victimes de maltraitance présumée, ont commencé à escalader le mur de clôture du « daara » situé à Touba Madiyana.

Une situation qui devenait incontrôlable jusqu’à ce que le responsable du « daara » ouvre les portes pour les libérer. Des parents inquiets sont depuis,hier, dimanche, à la recherche de leurs enfants.

Serigne Mohamadou Cissé, le responsable du « daara », s’est exprimé sur Benno FM de Touba. À l’en croire, des jours de congés ont été donnés à de jeunes talibés, qui apprennent correctement le Coran, pour la Tabaski. D’autres, plus âgés, se seraient révoltés en exprimant leur ras-le-bol. C’est donc ainsi que leur ai venu l’idée d’escalader les murs et les fenêtres.

Selon Serigne Cissé, les informations distillées sont fausses et visent à ternir l’image du « daara ». Il soutient aussi qu’aucun décès dû à de la maltraitance n’est enregistré dans le « daara » contrairement à ce qui se raconte. « Nous avons engagé des femmes qui cuisinent pour les talibés. Nous utilisons chaque jour six grandes marmites pour eux », a-t-il déclaré. Il poursuit, « Lorsqu’il y a eu la bousculade, j’ai demandé qu’on ouvre toutes les portes pour éviter des blessés. J’avais appelé la police mais elle est venue un peu tard. Un blessé léger a été enregistré et soigné à l’hôpital. Tout le reste n’est que mensonge ».

Toutefois, le sieur Cissé ne s’est pas prononcé sur le centre de redressement qu’il abriterait dans son pensionnat. Il a aussi rejeté l’information selon laquelle 7 pensionnaires auraient perdu la vie. Pourtant, 3 blessés parmi les talibés qui sautaient se trouvent aux urgences de l’hôpital Matlaboul Fawzeyni.

La police spéciale de Touba s’est rendue sur les lieux pour constat. Une enquête est ouverte.

Vous pouvez réagir à cet article