image

« CE QU’IL FAUT EVITER APRÈS LA RUPTURE DU JEÛNE » (PR ABDOULAYE LEYE)

image

Le président de la Société d’endocrinologie, diabétologie et nutrition (Sosedian) invite les Sénégalais à éviter de se gaver ou de trop remplir l’estomac pour ne pas provoquer des inconforts digestifs. Dans cet entretien accordé à Bés Bi Le jour, le Pr Abdoulaye Lèye, endocrinologue, donne des conseils diététiques sur comment manger durant le jeûne.

Comment doit-on manger durant cette période de ramadan ?
Le « kheud » ou « Sohour » représente une partie importante de la ration alimentaire journalière, car la nourriture consommée à ce moment-là fournira l’énergie nécessaire pour tenir durant la journée. Il ne faut pas le rater. Vous pouvez composer votre repas d’un produit laitier comme du fromage, quelques céréales complètes (du « fondé » ou du pain complet par exemple), deux ou trois dattes ainsi qu’une boisson non sucrée à volonté (eau, tisane, thé, café, petit-lait…).
La rupture du jeûne ou « Ndogou » ou « Iftar » devrait constituer un « vrai » repas après la prière. Ce repas sera idéalement ou au mieux (comme recommandé en dehors du Ramadan) constitué de féculents (riz, pâtes, pomme de terre, semoule, blé…) qui permettent ainsi de reconstituer les réserves glucidiques et énergétiques de l’organisme ; d’une viande peu grasse ou de poisson ; de légumes crus ou cuits (environ la moitié de votre assiette), d’un produit laitier et d’un fruit cru. Ce repas apportera ainsi tout ce dont l’organisme a besoin en vitamines, minéraux et fibres qui aident à réguler le transit intestinal. Eviter de se « gaver » ou de trop remplir l’estomac pour ne pas provoquer des inconforts digestifs (ballonnements, douleurs, flatulences).

Quels conseils donnez-vous à ceux qui ne prennent pas le repas du matin ?
Ce repas, qui constitue un petit-déjeuner léger, est fondamental pour tenir et préserver sa santé. Il doit comprendre des légumes, une portion de glucides comme du pain, des céréales complètes, des aliments riches en protéines tels que les produits laitiers et/ou des œufs.

Comment éviter d’être déshydraté ?
Dès la rupture du jeûne, il faudrait boire en grande quantité. Ne pas oublier de s’hydrater juste avant la reprise du jeûne au petit matin et même pendant la nuit en privilégiant l’eau à volonté, les soupes très légères, les infusions et tisanes abondantes. Donc, il faut augmenter sa consommation d’eau en mangeant des aliments hydratants. Essayer d’ajouter de la pastèque au « kheudd » ou la prendre en dessert après le « ndogou » si possible. Évitez les boissons caféines telles que le café, le thé et le coca, car la caféine peut provoquer chez certaines personnes un besoin d’uriner plus fréquent, ce qui peut entraîner une déshydratation.

Comment modérer la consommation du sucre surtout avec la combinaison dattes, sucres, mets sucrés et jus ?
Les boissons de type soda ou jus de fruits sont à consommer avec modération, étant très, voire trop sucrées. Dattes, figues ou autres fruits sucrés pour refaire le plein de glucose et de fibres et fournir de l’énergie rapidement à l’organisme. Pain, céréales, semoule pour "caler" et tenir jusqu’au prochain repas. On les réserve donc de préférence à la rupture du jeûne pour refaire le plein d’énergie, sans en abuser.

Comment doivent se comporter ceux qui pratiquent des activités pénibles comme les ouvriers ?
Pour les personnes ayant l’habitude de pratiquer des exercices pénibles, il est donc conseillé de modérer la période d’entrainement, à une durée moyenne de 45 min.

Quel est le moment indiqué pour pratiquer du sport ?
Il est déconseillé de pratiquer du sport pendant les premières heures du jeûne. En effet, le meilleur moment c’est, soit juste avant la rupture du jeûne, pour que le corps récupère tout de suite les sels minéraux perdus au cours de la séance, soit 2 heures après la rupture du jeûne. Pour les personnes n’ayant pas du tout l’habitude de faire du sport, la marche, la natation, le biking sont les sports les plus appropriés à pratiquer et qui ne représentent aucun danger sur la santé. Le sportif doit veiller durant le ramadan à boire de l’eau abondamment quelques heures avant de commencer le jeûne pour éviter le risque de déshydratation ; et arrêter immédiatement de faire le sport si on ressent une douleur abdominale, une accélération du rythme cardiaque, une douleur au niveau des muscles ou des maux de tête.

Propos recueillis par Suzanne SY

11 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article